Changement climatique

La fonte de la banquise accélère le réchauffement climatique

20 degrés de plus qu’habituellement au Pôle Nord

Jean / 1er décembre 2016

L’année 2016 bat tous les records de chaleur. Les régions polaires sont particulièrement touchées, avec des températures supérieures de 20 degrés à la moyenne.

JPEG - 39.3 ko

Voici un extrait d’un reportage de France Télévisions :

« L’hiver est bien loin au pôle Nord. Il fait chaud, le pic de chaleur a été atteint au mois de novembre avec 0°. Jamais, depuis 40 ans que les relevés existent, la superficie de la banquise n’a été aussi faible en automne au Pôle Nord. Un triste record amorcé cet été avec des glaces visibles sur ces images de la Nasa qui ont fondu dans de plus grandes quantités que d’ordinaire.

Le responsable : les températures record de ce dernier mois. Jusqu’à 20° de plus que la moyenne à la mi-novembre. Très inquiets, les chercheurs s’attendent maintenant à voir la banquise disparaître quasi totalement en été avant la fin du siècle. Le phénomène accentuera à son tour le réchauffement de la planète, puisque la glace permet entre autres, par la blancheur de sa surface, de renvoyer le rayonnement solaire dans l’atmosphère ».

Commentaire

Attention à l’idée fausse selon laquelle la fonte de la banquise serait responsable de la montée des océans.

Les glaçons, une fois fondus dans mon verre d’eau, ne font pas déborder pour autant mon verre.

Par contre le véritable processus est celui-ci : si la banquise disparaît, la chaleur du rayonnement solaire n’étant plus réfléchie, elle sera absorbée par l’océan qui se réchauffera. Cela influera sur la température du globe, accélèrera la fonte des glaciers terrestres et c’est donc de manière indirecte que la fonte de la banquise engendrera une accélération de la montée du niveau des océans.

Jean