Changement climatique

La reconnaissance d’un bon travail de Réunionnais

Les spécialistes des cyclones à La Réunion deux semaines avant COP-16 de Cancún

Manuel Marchal / 17 novembre 2010

À deux semaines de la Conférence des Nations unies sur le climat de Cancún au Mexique, La Réunion accueille depuis lundi le 7ème Atelier international sur les cyclones tropicaux (IWTC-VII). Plus de 120 experts de 40 pays sont dans notre île qui est un des six Centres météorologiques régionaux spécialisés/cyclones tropicaux mondiaux. La tenue d’une telle conférence dans notre île à un moment aussi stratégique témoigne du résultat accompli par plusieurs années de travail dans le cadre du plan d’autonomie énergétique lancé et appliqué par l’ancienne mandature de la Région.

Depuis lundi, 120 spécialistes de 40 pays sont réunis à Saint-Gilles pour participer au 7ème Atelier international sur les cyclones tropicaux (IWTC-VII). Cette manifestation a lieu tous les quatre ans, et pour la première fois elle se déroule dans un des 6 Centres météorologiques régionaux spécialisés (CMRS)/cyclones tropicaux mondiaux. « Le fait d’avoir été choisi par l’Organisation météorologique mondiale pour organiser l’IWTC-VII est une reconnaissance forte, non seulement à titre individuel, mais plus généralement pour le rôle éminent joué par les CMRS (…) dans la surveillance opérationnelle des cyclones tropicaux et la prévention des risques associés, au profit de tous les pays membres de leurs associations régionales respectives ».
Les CMRS sont donc au nombre de 6 dans le monde. Ils se situent à La Réunion, à Miami, à Nandi, à New Delhi, à Honolulu et à Tokyo.
Il est intéressant de noter que ce colloque rassemblant des spécialistes de l’étude des cyclones a lieu à deux semaines du début de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique de Cancún. C’est donc un moment stratégique. Et c’est ce moment qui est choisi pour confier à La Réunion la responsabilité d’accueillir un tel événement, plutôt que Tokyo ou Miami notamment.
C’est le résultat d’un travail accompli à partir de 1998 et jusqu’en mars dernier à la direction de la Région. La Réunion a été alors citée en exemple pour sa stratégie de développement de l’autonomie énergétique sous l’impulsion de Paul Vergès, alors président de la Région. C’est cet élu réunionnais qui a réussi à faire voter à l’unanimité une proposition de loi faisant de la lutte contre le réchauffement climatique une priorité nationale.
Cela a abouti à la création de l’Observatoire national sur les effets du changement climatique (ONERC) qui est présidée depuis sa création par Paul Vergès. Cette institution travaille sur la problématique de l’adaptation au changement climatique. Lors du Sommet de Copenhague sur le Climat l’an dernier, le président de l’ONERC a d’ailleurs rencontré Rajendra Pachauri, président du GIEC, qui a déclaré que le projet réunionnais d’autonomie énergétique pour 2025 est « formidable ».
Ce projet s’inscrit dans une stratégie globale comprenant également des mesures liées à l’adaptation au changement climatique. C’est ainsi que le tram-train devait assurer une liaison sécurisée, à l’abri des aléas liés aux cyclones, entre Saint-Denis et l’Ouest de l’île. Par ailleurs, au lendemain de l’effondrement du pont de la rivière Sainte-Étienne provoquée par le passage du cyclone Gamède en 2007, Paul Vergès avait proposé d’associer toutes les collectivités et l’État dans un syndicat mixte spécialisé dans la construction d’infrastructures routières adaptées à des cyclones plus intenses.
La Réunion est particulièrement concernée par le risque cyclonique. Avec le changement climatique, ces phénomènes pourront être encore plus dévastateurs. Cette préoccupation est partagée par de nombreux pays, mais c’est notre île qui a l’honneur d’accueillir une conférence à ce sujet. Cela n’est pas sans rappeler la tenue à quelques semaines de la Conférence de Copenhague du WIOMSA l’an dernier à l’Université, un colloque rassemblant les spécialistes des océans. Tout cela, c’est la reconnaissance d’un bon travail de Réunionnais.

Manuel Marchal


Kanalreunion.com