Changement climatique

La végétation saturée de CO2 ?

Alerte sur le réchauffement climatique inquiète

Céline Tabou / 26 août 2010

Si les conclusions d’une étude de l’Université du Montana s’avèrent exactes à 100%, alors ce sera la catastrophe avec une accélération du réchauffement climatique. D’après les chercheurs, les plantes absorbent moins de CO2 qu’auparavant.

Deux chercheurs de l’université du Montana ont publié un article dans “Science”, sur la diminution de la quantité de carbone naturellement absorbée par la végétation depuis dix ans, révèle “Le Figaro”. Ces derniers expliquent que les arbres captent de moins en moins de carbone, et le stockage naturel du CO2 dans la végétation diminue depuis l’an 2000.
D’après les analyses des données satellitaires de la NASA, 550 millions de tonnes de carbone en moins de captées par la végétation. Alors qu’en 2003, une étude avait montré qu’entre 1982 et 1999, le réchauffement climatique avait contribué à la captation du dioxyde de carbone atmosphérique par les plantes. Mais depuis les années 2000, les sécheresses en Australie, en Amérique du Sud et en Afrique ont conduit de nombreuses végétations (70% d’entres elles) à absorber moins de carbone qu’ordinaire.
Environ 7,9 milliards de tonnes équivalents carbone de CO2 ont été émis dans l’atmosphère par le monde, en 2007. Ce chiffre est en augmentation chaque année, d’autant que si les puits de carbone naturels commencent à s’essouffler, cela pourrait accélérer le réchauffement de la planète. Aujourd’hui, les états doivent prendre en compte la dégradation de la végétation, et ses répercussions sur l’environnement, car la situation devient de plus en plus préoccupante, indiquent les spécialistes.

Céline Tabou


Kanalreunion.com