Changement climatique

Le 2e mois de décembre le plus chaud jamais mesuré à La Réunion

Réchauffement climatique

Manuel Marchal / 7 janvier 2016

Météo France a annoncé hier que le mois de décembre 2015 a été le 2e mois de décembre le plus chaud jamais mesuré depuis 50 ans. La moyenne est supérieure de 1,1 degré à la normale de 1981-2010.

JPEG - 37.4 ko
La montée du niveau de la mer est un autre effet du réchauffement climatique. Le projet de route en mer est le contraire de ce qu’il faut faire.

Nouvelle alerte sur le front du climat, Météo France annonce que le mois de décembre 2015 a été le second mois de décembre le plus chaud jamais mesuré depuis 50 ans. Cette information rappelle que La Réunion, comme toutes les autres régions de la planète, est concernée par le réchauffement observé encore l’an passé. L’année 2015 a en effet cumulé les records de températures. Pas plus loin que le 24 décembre dernier, il faisait plus de 20 degrés à New York en plein hiver. Au Pôle Nord, les températures étaient supérieures de 20 degrés aux normales saisonnières.

Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, le Est et le Sud de l’île ont été touchés par des fortes pluies. Cet événement soudain a été la cause d’importants dégâts à Saint-Philippe. Le maire de cette commune a demandé le déclenchement du dispositif de catastrophe naturelle.

Cette fin d’année, d’autres régions du monde connaissaient des phénomènes de ce type. En Inde, la région de Chennai a subi d’importantes précipitations. Elles ont entraîné d’importantes inondations. Les pistes de l’aéroport de la grande ville indienne étaient sous les eaux pendant plusieurs jours. En Amérique latine, des centaines de milliers de personnes durent être évacuées à cause de la montée des eaux.

La chaleur n’est pas le seul effet

Les événements climatiques du mois de décembre à La Réunion sont une nouvelle alerte. Notre île n’est pas isolée du monde. De par sa position au milieu de l’océan, sous les tropiques, elle est même en première ligne face aux effets du changement climatique.

Pendant cette période de forte chaleur, une campagne électorale a eu lieu à La Réunion. Le changement climatique n’était pas un thème abordé par les listes mises en avant dans les médias. Il était également passé sous silence dans la campagne du second tour. Les électeurs devaient pourtant désigner les conseillers régionaux, membres d’une assemblée compétente dans l’aménagement du territoire.

La chaleur n’est pas la seule manifestation du changement climatique. Un autre effet bien plus redoutable est la montée du niveau de la mer. Il amène en effet à repenser tout l’aménagement du territoire. L’urbanisation de La Réunion s’est concentrée sur le littoral. Les infrastructures les plus coûteuses sont aussi implantées au bord de la mer, notamment les aéroports et les ports. Les seuls liens de La Réunion avec l’extérieur sont donc menacés par la montée du niveau de l’océan.

Conspiration du silence à La Réunion

Force est de constater que les listes conduites par Didier Robert et Huguette Bello étaient d’accord sur une décision essentielle : la poursuite du projet de la route en mer. Cela signifie sacrifier tous les investissements à La Réunion pendant des décennies pour tenter de construire une route dans la zone la plus exposée à la montée des flots.

La Région compte également soutenir la construction d’une ville nouvelle de 40.000 habitants juste au-dessus du niveau de la mer, ainsi que d’un nouveau port à Bois-Rouge. C’est donc la poursuite des investissements en bord de mer, alors que le changement climatique bouleversera cette partie de La Réunion.

Sur le plan du climat, 2015 était une année très importante. Elle va sans doute rester comme l’année la plus chaude jamais mesurée dans le monde. Elle a vu aussi une prise de conscience générale, avec l’accord obtenu par 195 États à la conférence COP21 de Paris sur le climat.

La Réunion fait partie du monde, elle ne pourra donc pas être à l’abri des effets du changement climatique, et des conséquences de l’accord de Paris. Le silence ne pourra plus durer, et les mesures d’adaptation pour protéger la population devront bien être prises.


Kanalreunion.com