Changement climatique

Le G77 inflexible sur le fait que les discussions sur le changement climatique doivent se dérouler sous l’égide de l’ONU

Témoignages.re / 12 avril 2010

Le groupe des 77 (G77) a insisté vendredi que toute future discussion sur le changement climatique doit se dérouler dans le cadre de la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (CCNUCC).
« Le rôle central de la CCNUCC doit être préservé et respecté, en d’autres termes, le seul lieu pour des discussions sur le changement climatique est le cadre de la CCNUCC », a martelé Abdullah M. Alsaidi au nom du G77 et de la Chine à l’ouverture de la session plénière de la 9ème session du Groupe de travail ad hoc sur l’Action de coopération à long terme (AWG-LCA), l’un des deux groupes de travail sous l’égide de la convention.

Alsaidi, chef de la délégation du Yémen, qui assure la présidence tournante du G77 et la Chine cette année, a aussi souligné que le processus de travail doit être « ouvert, démocratique, dirigé par les parties, transparent, inclusif, légitime et responsable » et centré sur l’application du Plan d’action de Bali.
Le Plan d’action de Bali, adopté en 2007, a créé un mécanisme de négociations à deux voies. D’après le mécanisme, les discussions sur le changement climatique sous la direction des Nations unies sont menées dans deux groupes de travail, notamment le Groupe de travail ad hoc sur de nouveaux engagements pour les parties de l’annexe I dans le cadre du Protocole de Kyoto (AWG-KP) et l’AWG-LCA.

Selon le plan, les pays développés devraient proposer des objectifs de réduction d’émission durant la seconde période d’engagement dans le cadre du Protocole de Kyoto après l’expiration de la première période en 2012, et discuter des moyens de soutenir les efforts de réduction et d’adaptation des pays en développement dans le cadre de la CCNUCC.
Il a indiqué que la participation des pays en développement doit être soutenue et le G77 a préféré la tenue de la rencontre à New York qu’à Genève pour « assurer une plus grande participation des pays en développement ».

Les négociateurs des deux groupes de travail de la CCNUCC discuteront, au cours des sessions de trois jours, du nombre et de la durée de toute session supplémentaire de la CCNUCC au second semestre de 2010 dans le cadre de la préparation de la Conférence des Nations unies sur le changement climatique à Mexico, qui devrait se tenir du 29 novembre au 10 décembre.
Le mécanisme de négociations des Nations unies est critiqué depuis la Conférence de Copenhague comme étant inefficace, et des appels ont été lancés pour que ces discussions soient menées dans le cadre des fora comme le G20.


Kanalreunion.com