Changement climatique

Le “Message de La Réunion” au cœur de l’actualité

7-11 juillet 2008 : Conférence de l’UICN sur la biodiversité et le changement climatique

Témoignages.re / 7 juillet 2011

En 2008, La Réunion marche vers l’autonomie énergétique sous l’impulsion de la Région. Notre île a déjà accueilli une réunion du GIEC, mais ce 7 juillet 2008, notre île va être sous les feux de l’actualité pour un événement d’une plus grande dimension, dont les effets se font ressentir aujourd’hui au-delà des frontières de notre île.

Il y a trois ans commençait la Conférence de l’UICN intitulée “l’Union européenne et l’Outre-mer : stratégies face au changement climatique et à la perte de la biodiversité”. Elle avait lieu quelques jours après un séminaire organisé à la Région sous l’égide de la COI, et portant sur le codéveloppement durable des îles de l’océan Indien.
Durant 5 jours, notre île allait être le point vers lequel tous les regards du monde allaient se tourner. Coorganisée par la Région, cette conférence validait également le plan de développement que la collectivité avait commencé à mettre en œuvre 10 ans plus tôt, en fonction du mot d’ordre d’autonomie énergétique pour 2025.
Des centaines d’experts venus de plus de 40 pays allaient voir leurs travaux aboutir dans un document intitulé "Message de La Réunion". Stuart Stevenson, président de l’Intergroupe environnement au Parlement européen, appelait à se saisir de ce document pour en faire une des questions des élections des parlementaires prévues l’année suivante.
Intervenant en conclusion des débats, Paul Vergès a proposé que les îles puissent être les éclaireurs dans la recherche d’une alternative, sur la base d’un défi à relever : l’autonomie énergétique des îles en 2050. Cette proposition fut très favorablement accueillie.

Une dynamique

Trois ans plus tard, il apparaît que cette conférence a créé une dynamique qui a largement dépassé les frontières de notre île. En juin 2009, Élie Hoarau est élu au Parlement européen. Parmi les objectifs de la mandature figure notamment la concrétisation des orientations définies dans le "Message de La Réunion". En décembre 2009, Paul Vergès et Élie Hoarau sont à la tête d’une délégation réunionnaise qui rencontre le Docteur Rajendra Pachauri, président du GIEC, à l’occasion du Sommet des Nations Unies de Copenhague sur le Climat. Quelques mois plus tard, Elie Hoarau dépose un amendement dans le projet de budget de l’Union européenne : le programme BEST. Cet amendement est voté par le Parlement européen, et il est accepté par la Commission européenne. Pour la première fois, les pays de l’Outre-mer ont droit à un soutien spécifique de l’Union européenne pour valoriser la biodiversité. C’est une application du "Message de La Réunion".
Lundi, ce sont les Nations unies qui affirment que le statu quo n’est plus possible, c’est une « révolution industrielle » qui doit s’accomplir pour faire triompher un modèle différent. C’est cette alternative que porte le "Message de La Réunion". Trois ans après sa naissance lors de la conférence de l’UICN, le "Message de La Réunion" est au cœur de l’actualité.

Manuel Marchal


Kanalreunion.com