Changement climatique

Le plus grand danger : les radiers

Ecoles, collèges, lycées et université fermées dans le nord et l’est

Témoignages.re / 9 mars 2015

Depuis samedi, La Réunion est touchée par de fortes pluies. Une fois encore, les radiers sont la source de tous les dangers. À quand leur remplacement par des ouvrages sécurisés ? C’est une proposition de longue date du PCR.

JPEG - 40 ko
À Sainte-Suzanne, le radier sera bientôt remplacé par un pont.

Depuis samedi, de fortes pluies s’abattent sur La Réunion. L’épisode le plus intense devait commencer la nuit dernière. Suite aux prévisions de Météo France, le préfet a décidé de placer les communes du nord et de l’est en vigilance fortes pluies renforcées. De plus, le représentant de l’État a également décrété la fermeture des écoles, collèges et lycées dans ces territoires. L’université sera également fermée à Saint-Denis aujourd’hui.

Une fois encore, les radiers sont le danger numéro un. Plusieurs personnes ont failli être emportées sur le radier du Ouaki, entre Saint-Pierre et Saint-Louis. La presse parle de miraculés qui sont passés très près de la catastrophe.

Dans le communiqué annonçant sa décision, le préfet précise bien que le transport scolaire ne sera pas assuré dans le nord et l’est. Aucun bus scolaire ne circulera aujourd’hui sur un radier dans cette région.

Comme à chaque épisode de forte pluie, le danger des radiers surgit à nouveau. La solution est pourtant connue, c’est la sécurisation du franchissement des ravines. 500 ponts sont à construire, c’est un grand chantier en perspective pour le BTP. Le 22 février dernier à Sainte-Suzanne, le PCR n’a pas manqué de rappeler cette proposition.


Kanalreunion.com