Changement climatique

Le projet réunionnais à la rencontre d’un moment décisif de l’Histoire du monde

La Réunion reçue par le GIEC

Manuel Marchal / 18 décembre 2009

De par le lieu et le moment où elle a eu lieu, la rencontre entre le GIEC et des élus réunionnais est un événement dont l’importance dépasse la simple actualité

Le Groupe international d’experts sur le Climat (GIEC) joue un rôle essentiel dans les négociations en cours à Copenhague. Cette importance a été rappelée lors de la cérémonie d’ouverture de la Conférence. Trois discours ont ouvert les débats : celui du chef du gouvernement du pays hôte, celui du secrétaire exécutif de l’organisation des Nations Unies organisatrice de la conférence, et celui de Rajendra Pachauri, président du GIEC.
C’est en effet sur la base des prévisions des scientifiques du GIEC que se construisent les engagements politiques, financiers et juridiques qui sont actuellement discutés directement par les chefs d’État et de gouvernement de 192 États.
Le GIEC est donc un acteur majeur de la conférence internationale la plus importante depuis le début du 21ème siècle.
Dans ce contexte, la rencontre entre une délégation des élus réunionnais et le président du GIEC, durant les travaux de cette conférence, prend une tournure historique. Au moment où elle a lieu, il reste moins de deux jours pour parvenir à un accord. Tous les chefs d’État et de gouvernement sont là, les négociations sont bloquées, des dizaines de milliers de personnes sont dans la rue pour demander la justice climatique… Malgré tous ces faits qui soulignent l’urgence de la situation, le président du GIEC a pris le temps de recevoir une délégation réunionnaise venue lui exposer le projet de développement durable lancé en 1999 par la Région : l’autonomie énergétique pour 2025.
À la conférence de Copenhague, à un moment décisif de l’Histoire du monde, la parole réunionnaise a pu atteindre un acteur essentiel du débat. C’est le résultat de nombreuses années de lutte, et la confirmation que l’intérêt d’un projet ne dépend pas de la superficie ou de la population d’un pays.

Manuel Marchal


Kanalreunion.com