Changement climatique

Les secteurs-clés africains menacés par le réchauffement climatique

Impact de la crise environnementale mondiale

Témoignages.re / 22 octobre 2012

Les secteurs-clés africains sont gravement menacés par le réchauffement climatique, ont averti samedi les participants à la deuxième Conférence sur les changements climatiques et le développement.

Les participants ont en effet noté que l’Afrique était confrontée à la grave menace du réchauffement climatique qui devrait affecter des secteurs-clés comme l’agriculture, l’approvisionnement en eau, l’énergie et la sécurité régionale.
Bien que contribuant le moins aux émissions de gaz à effet de serre, l’Afrique subit énormément les effets négatifs des changements climatiques et d’ici à 2020, certaines régions pourraient voir le rendement de leurs cultures pluviales diminuer de plus de 50%, selon des documents publiés dans le cadre de cette rencontre qui porte sur "l’avancement des connaissances, politiques et pratiques en matière de changement climatique et le développement".
Ces documents indiquent que sur la même période, quelque 75 à 250 millions de personnes pourraient être menacées de manque d’eau, avec des incidences plus remarquables sur les enfants.
Selon la Banque mondiale, les coûts de l’adaptation aux changements climatiques en Afrique se chiffrent à près de 18 milliards de dollars américains. 
Mettre l’Afrique sur la voie d’une croissance à faible émission de carbone pourrait coûter entre 22 et 30 milliards de dollars américains l’an d’ici à 2015 et entre 52 et 68 milliards annuels d’ici à 2030.
« Il y a peu de chances que les pays africains puissent mobiliser de tels montants au niveau national et ils ne devraient pas avoir à le faire compte tenu de leur très faible responsabilité (parfois quasiment aucune) dans les changements climatiques et compte tenu de leurs faibles moyens financiers et technologiques », souligne–t-on.


Kanalreunion.com