Changement climatique

Madagascar face au défi du changement climatique

Importante délégation de la Grande Île au premier Sommet humanitaire mondial

Témoignages.re / 25 mai 2016

Hery Rajaonarimampianina a participé lundi et mardi au premier Sommet humanitaire mondial. Il était à la tête d’une délégation comprenant plusieurs ministres. Ce déplacement rappelle que la Grande île doit faire face à de nombreux défis dans ce domaine, en particulier les menaces de famine dans le Sud à cause de la succession de plusieurs sécheresses. Voici un extrait du discours du président de la République de Madagascar lors de l’ouverture du Sommet humanitaire, le 23 mai 2016. 

JPEG - 70.3 ko
Le président de Madagascar à la tribune du premier Sommet humanitaire mondial.

De nouvelles sources de menace sont aussi apparues avec les impacts du changement climatique sur des systèmes déjà fragiles comme à Madagascar, dans le Sahel, dans les îles d’Océanie et dans bien d’autres pays. Sans oublier les catastrophes naturelles qui ont un impact direct sur les populations les plus vulnérables et les plus exposées comme en particulier dans le Sud de mon pays.

Madagascar accorde une attention particulière au renforcement de la résilience face aux catastrophes naturelles.

A ce titre, en ma qualité de Président, mes efforts pour l’avenir se concentreront sur l’efficacité de la réponse aux besoins des populations affectées par les catastrophes. Pour ce faire, Madagascar continuera à privilégier la collaboration et le partenariat avec le secteur privé, la Société Civile et la Communauté international et à travers ce sommet, Madagascar voudrait réitérer son engagement à supporter toutes les initiatives qui visent à l’amélioration des conditions de vie des communautés affectées par les catastrophes naturelles, l’insécurité alimentaire, et l’extrême pauvreté.

Madagascar est également prêt à soutenir toutes les actions qui ont pour objectif de faire respecter la dignité et les valeurs humaines, et de promouvoir la lutte contre toutes les formes de violence et atrocités commises à l’encontre de la personne humaine en violation du Droit International Humanitaire et des Droits de l’Homme ; Madagascar est prêt aussi et s’engage à soutenir les actions humanitaires sensibles à la question de genre dans lesquels les femmes et les filles auront à jouer un rôle primordial. Car elles sont les victimes des crises, alors qu’elles peuvent jouer un rôle majeur dans la paix et le développement.

Nous voudrions vous dire aussi que les crises et les instabilités politiques et sociales se nourrissent de la misère et de la pauvreté, ainsi que des espoirs déçus.

Nous voudrions apporter une attention particulière à la problématique de la pauvreté ; ceci démontre à nos yeux que les fondamentaux en matière d’aides humanitaires notamment en ce qui concerne les pays bénéficiaires doivent être revisités et aussi pour ce qui est de la justice et de l’impartialité dans leur octroi. Il n’est pas juste en effet que pour différentes raisons, deux pays présentant les mêmes besoins humanitaires, ne reçoivent pas le même volume d’aide.

Excellences Mesdames et Messieurs,

Les défis auxquels nous devons encore faire face dans le domaine humanitaire sont nombreux mais nous restons confiants quant à l’engagement appuyé de chacun d’entre vous.


Kanalreunion.com