Changement climatique

Madère : "L’île aux fleurs" sous les eaux

L’île de La Réunion concernée par ce type de phénomène

Témoignages.re / 22 février 2010

Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur l’île touristique de Madère ont fait 38 morts et plus d’une centaine de blessés. Le chaos règne sur la capitale Funchal qui tente d’organiser les secours. Malgré la boue et le désarroi, une chaîne de solidarité s’est mise en place.

L’île a reçu le soutien du Premier ministre portugais, José Sicrates, qui a promit samedi 20 février d’aider Madère à "démarrer immédiatement les travaux de récupération". Ce phénomène rare a conduit à des scènes de panique et plus de 250 personnes ont perdu leurs habitations et des milliers d’habitants restent encore impossible inaccessible et injoignables.

Un phénomène rare

D’après les météorologues, les pluies tombées durant la journée de samedi sur Madère représentent plus que la moyenne mensuelle, d’autant qu’elles arrivent hors-saison. En temps normal, elles tombent entre octobre à décembre, et plus particulièrement en montagne.

Les autorités portugaises ont indiqué que cette tempête était la plus meurtrière, jamais enregistré depuis 1993, qui avait fait 8 morts. Le gouvernement portugais a d’ailleurs envoyé une frégate militaire avec des hélicoptères, une équipe médicale et du matériel de secours pour répondre aux besoins d’urgences.

L’union Européenne apporte son soutien

Voitures retournées, ponts détruits, plusieurs centaines de personnes délogées, Alberto Joao Jardim, président du gouvernement régional, a indiqué, "la priorité est aux vivants". Pour cela, il aura besoin de l’aide de l’Union européenne.

Dans un communiqué publié dimanche, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a annoncé la "disponibilité" de l’UE à soutenir le Portugal dans ce qu’il juge être une "catastrophe terrible".

En attendant les aides, une chaîne de solidarité s’est organisée, "des personnes ont commencé à préparer des repas pour d’autres, d’autres ont prêté des vêtements pour que ceux qui étaient mouillés puissent se changer", a raconté un habitant de Funchal, capital de la région autonome du Portugal.

Madère peut également compter sur le soutien de l’enfant du pays, le footballeur Cristiano Ronaldo. Il a annoncé qu’il se tenait à la disposition pour aider "les organismes et entités officiels, afin d’alléger et dépasser les conséquences de cette grande dévastation". Le roi d’Espagne, Juan Carlos a également manifesté son soutien et la disponibilité de son pays.

C.T.


Le syndicat mixte pour l’endiguement des ravines et éradication des radiers

Aménager le territoire pour prévenir une telle catastrophe

Pour empêcher qu’une telle catastrophe arrive sur notre île, il est nécessaire d’aménager le territoire, notamment en endiguant les ravines et éradiquant les radiers. Pour cela, le président de la Région, Paul Vergès, avait proposé la création d’un syndicat mixte d’aménagement, réunissant les finances de la commune, du département et de la région.
Cette initiative doit répondre aux problèmes que peuvent rencontrer les communes à chaque arrivée de cyclone.
La Réunion risque chaque année d’être frappée par des cyclones de plus en plus puissants. L’augmentation de la fréquence et de l’intensité de ces phénomènes est due au réchauffement climatique, qui va s’intensifier et se multiplier dans l’avenir.
Le but d’aujourd’hui est de combattre la vulnérabilité de la population de La Réunion, face aux phénomènes climatiques en construisant des infrastructures. Cela apportera également des emplois et de meilleurs conditions de vie aux Réunionnais.


Kanalreunion.com