Changement climatique

Meteo : premier forum de prévision saisonnière

South West Indian Ocean Climate Outlook Forum (SWIOCOF)

Témoignages.re / 1er octobre 2012

Météo France, la Commission de l’océan Indien (COI, projet Acclimate) et l’Organisation météorologique mondiale (OMM) organisent un forum régional du 1er au 2 octobre à Saint-Denis (La Réunion), pour dégager un consensus sur les prévisions météorologiques de l’été 2012-2013.

Mieux anticiper les événements météorologiques qui pourront survenir dans la région au cours des trois prochains mois permettra de renforcer la résilience des îles de la COI.

A cette fin, ce « South West Indian Ocean Climate Outlook Forum » (SWIOCOF) va réunir des météorologues des pays membres de la COI (Comores, Madagascar, Maurice, La Réunion/France, Seychelles), des responsables de secteurs sensibles aux aléas climatiques (environnement, pêche, santé, prévention des risques naturels), et des observateurs de pays limitrophes (Tanzanie, SADC, Sri Lanka, Inde). Il est précédé d’un pré-forum, à destination des climatologues, du 24 au 28 septembre.

Dans le prolongement d’ACCLIMATE de la COI

Ce pré-forum est destiné aux aspects techniques avec pour objectif final d’évaluer la prévisibilité à l’échelle saisonnière dans la région et d’aboutir à un consensus sur des prévisions concernant le dernier trimestre 2012. Une attention particulière est accordée aux précipitations sur cette période de fin de saison sèche qui peut être critique pour la gestion des ressources en eau. Par ailleurs, ce pré-forum permet de renforcer les compétences des météorologues des pays participants pour contribuer à doter les pays d’outils et de méthodologies servant leur besoin au niveau national. Ainsi, il poursuit la synergie régionale initiée par le projet ACCLIMATE de la COI, pour faciliter le partage des expertises et savoir-faire, favoriser les synergies, contribuer à l’intégration régionale et à une vision commune sur l’évolution du climat.

Les forums de prévision saisonnière tentent, avec les représentants des secteurs concernés, de dégager des tendances compréhensibles et exploitables sur une période de 3 à 6 mois (de l’ordre de la saison). Ils s’intègrent ainsi dans le « Cadre de travail mondial pour des services climatologiques (GFCS) », défini à Genève en 2009 par l’OMM. Ce cadre de travail encourage les météorologues et spécialistes des secteurs concernés à travailler ensemble pour identifier des produits et indicateurs adaptés à leurs activités et à leurs problématiques.

Des problèmes spécifiques aux îles

Ainsi, par exemple, un agriculteur pourra mieux choisir les variétés à semer en fonction du volume de précipitations prévu sur une période donnée. De leur côté, les services sanitaires cherchent à identifier les paramètres favorables à la propagation de maladies à vecteurs (seuils de précipitations et de températures…). Autre application concrète : en identifiant l’intensité des alizés par rapport à un seuil donné, les services de l’énergie peuvent mieux gérer les ressources énergétiques renouvelables d’une île.

On voit ici l’importance de ce type de forum pour aider nos responsables à anticiper et prendre des décisions appropriées. Certains pays de la COI participent déjà à des forums de ce type en Afrique, par exemple au Sud du continent avec le SARCOF et à l’Est avec le GHACOF. Mais ces forums ne traitent pas des problématiques propres aux îles de notre région.

Or les îles en général – et en l’occurrence celles du sud-ouest de l’océan Indien – sont particulièrement vulnérables aux impacts du changement climatique. Dans un contexte mondial où les experts s’attendent à une augmentation de la fréquence et/ou de l’intensité des événements météorologiques extrêmes (sécheresses, pluies diluviennes, tempêtes, etc.), ce type de concertation est une avancée pour les Etats de la région en termes d’adaptation au changement climatique.

 Source Meteo France 


Kanalreunion.com