Changement climatique

Mohamed Ahmadinejad : l’Iran est l’obstacle à la mainmise sur les ressources énergétiques de la planète

Conférence de presse du président de l’Iran

Manuel Marchal / 18 décembre 2009

Le président de la République d’Iran a décrit la politique de son pays en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de promotion des énergies renouvelables. Il a aussi fait part de sa position sur la manière dont les États-Unis jugent la politique de son pays.

Depuis que la République a été fondée en Iran, elle a été toujours combattue par les États-Unis. Avant, le régime était une dictature soumise aux États-Unis, sur plus de 6 milliards de barils de pétrole produits, plus de 5 milliards étaient exportés à bas prix vers les États-Unis et l’Europe, cela n’est plus le cas. L’Iran est un obstacle à la mainmise de l’Occident sur les ressources naturelles. La question du programme nucléaire civil est un prétexte, a dit en substance Mohamed Ahmadinejad, président de l’Iran.

Il a aussi détaillé des mesures prises par son pays pour lutter contre le réchauffement climatique : elles tournent autour de la réduction de la consommation et des mesures incitatives pour consommer moins d’énergie.

Il a également constaté que les efforts pour la guerre sont bien plus importants que ce qui est proposé pour lutter contre le réchauffement climatique. Et de souligner que 10% des budgets militaires pourraient être affectés au fonds d’adaptation.

Il a défendu l’idée d’un programme nucléaire civil de 20.000 mégawatts ayant des applications dans la médecine notamment. Et a souligné qu’assimiler le nucléaire civil à des armes de destruction massive est dénier le droit de peuples de bénéficier de l’énergie nucléaire.

Concernant les États-Unis, il note que ce pays possède 5.000 têtes nucléaires, et protège Israël, un pays doté de l’arme nucléaire qui tue des Palestiniens. Le président de l’Iran propose un plan de désarmement mondial placé sous la resposnabilité d’une autorité indépendante. Il a aussi estimé que la politique du nouveau gouvernement américain ne correspond pas aux attentes.

Pour conclure, Mohammed Ahmadinejad a indiqué que la plupart des pays du monde soutiennent le projet iranien de production d’énergie à partir du nucléaire. Quelques pays peuvent-ils dire "nous, la communauté internationale" ?, a-t-il précisé.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • L’Iran n’est pas seulement un obstacle à la mainmise des Puissances occidentales sur les ressources ; c’est aussi une voix différente sur la scène internationale.
    S’il n’y avait pas des Etats coimme l’Iran, Cuba, la Corée du Nord, etc. on n’aurait que des bénis oui-oui. Le petit groupe des Etats occidentaux qui gravitent autour des Etats-Unis dicterait la volonté unique des USA au monde entier... Le monde a besoin d’un parti d’opposition (au moins)

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com