Changement climatique

« Nous devons nous concentrer sur ce qui nous rassemble »

Le mot de bienvenue du Premier ministre du Danemark

Manuel Marchal / 8 décembre 2009

Lors de son mot de bienvenue, Lars Løkke Rasmussen a souligné qu’un accord est à portée de main.

Lars Løkke Rasmussen, Premier ministre du Danemark, souligne que la présence d’un nombre très élevé de délégations montre un engagement commun à agir. La bataille est maintenant de traduire cette volonté en démarche politique. « Les prévisions sont déjà alarmantes. Trouver une solution sur le long terme, cela nous appartient, c’est pour cela que nous avons à faire un accord », dit-il en substance.
Lars Løkke Rasmussen affirme que les dirigeants du monde ont tous appuyé un accord ambitieux. « Personne ne sous-estime la difficulté », mais la volonté politique permettra de lever les obstacles.
« 110 chefs d’État et de gouvernement ont dit qu’ils vont venir pendant la conclusion. C’est le reflet d’une mobilisation sans précédent pour faire face au changement climatique », ajoute le chef du gouvernement danois. « Vos dirigeants vont venir pour se mettre d’accord. Cet accord va devoir exprimer les progrès réalisés, mais aussi fournir une impulsion puissante et immédiate ». « Cet accord va affecter tous les aspects de la société », ajoute Lars Løkke Rasmussen. Les dirigeants vont fixer un cadre, mais « la responsabilité revient en dernier ressort aux citoyens du monde ».
« Nous devons nous concentrer sur ce qui nous rassemble », indique le Premier ministre du Danemark. « Le monde a placé son espoir en vous pendant une période de deux semaines. Copenhague sera Hopenhagen, le port de l’espoir », poursuit Lars Løkke Rasmussen. « Un accord est à portée de la main, ensemble, nous pouvons le réaliser ».


Kanalreunion.com