Changement climatique

Nouvelle preuve significative du changement climatique

+ 0,7 degré Celsius en Australie au cours des 50 dernières années

Sanjiv Dinama / 16 mars 2010

La température a augmenté de 0,7 degré Celsius en Australie au cours des 50 dernières années, preuve significative du changement climatique, a révélé lundi dernier une étude. Le document révèle également que le niveau de la mer s’est élevé de 10 millimètres par an à l’Ouest et au Nord de l’Australie. Il est urgent de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Pour cela, il faut cesser d’utiliser les énergies fossiles comme le charbon ou le fuel. Il est primordial de passer aux énergies renouvelables. C’est la voie prise par la Région à La Réunion depuis 1998. En matière de transport, le projet de tram-train représente la contribution décisive et essentielle à la réduction d’émission de CO2.

« Il y a des signes évidents du changement climatique. Le réchauffement concerne tout le pays durant toutes les saisons, et les dix dernières années ont été les plus chaudes », a déclaré la directrice da la Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation (CSIRO), Megan Clark.
« On observe également moins de jours froids, la tendance du climat sur le long terme est claire », a-t-elle ajouté. Ce rapport a été rédigé en collaboration avec le Bureau de la Météorologie.

Données scientifiques de bonne qualité : preuve concrète du changement climatique

« Il y a un besoin de données scientifiques de bonne qualité », a déclaré Greg Ayers, directeur du Bureau de la Météorologie. Ce rapport publié en Australie est une preuve concrète du changement climatique.
Le document révèle également que le niveau de la mer s’est élevé de 10 millimètres par an à l’Ouest et au Nord de l’Australie, tandis que la pluviométrie est supérieure dans certaines régions et en diminution dans d’autres.
Le changement climatique est le principal enjeu des élections générales cette année en Australie, où les émissions de carbone par habitant sont les plus élevées au monde.
Il est urgent de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Pour cela, il faut cesser d’utiliser les énergies fossiles comme le charbon ou le fuel et passer aux énergies renouvelables.

L’autonomie énergétique signifie à terme la suppression de la facture du pétrole et du charbon importés

C’est la voie prise par la Région à La Réunion depuis 1998. Rappelons qu’en 1999, le mot d’ordre d’autonomie énergétique est lancé par Paul Vergès. Actuellement, 36% de notre électricité est produite à partir des énergies renouvelables et l’objectif est d’atteindre 100% en 2025. Plus de 100.000 chauffe-eau solaire ont été installés à La Réunion (Voir graphique). Cela fait partie des réalisations de la Région sous la Direction de Paul Vergès en matière de développement durable.

En matière de transport, le projet de tram-train représente la contribution décisive et essentielle à la réduction d’émission de CO2 et surtout serait la colonne vertébrale autour de laquelle s’organiserait dans chaque commune un réseau de transports collectifs pour la vie professionnelle et les activités diverses de la population.

Cette autonomie énergétique réalisable représente également un enjeu financier important car elle signifierait à terme la suppression de la facture du pétrole et du charbon importés (500 millions d’euros) tout en libérant le fonctionnement de notre économie de la dépendance énergétique extérieure.

 Sanjiv Dinama 


Kanalreunion.com