Changement climatique

Nouvelle route du littoral : le scandale arrive en France

Le gouvernement français sera-t-il la risée du monde à la conférence Paris-2015 sur le climat ?

Manuel Marchal / 7 avril 2014

L’article le plus lu du journal en ligne Challenges concerne La Réunion : il révèle à la France l’ampleur du scandale de la nouvelle route du littoral, projet pharaonique voulu par Didier Robert. Avec le changement de gouvernement, Paris va-t-il persister dans son soutien à ce gaspillage ?

JPEG - 79.6 ko
Sur le site de Challenges...

« Le confetti français au milieu de l’océan Indien va signer un chèque de 1,66 milliard d’euros pour s’offrir une nouvelle route du littoral (NRL) de… 12 kilomètres ! A 133 millions d’euros le kilomètre, c’est du jamais-vu. Ce projet pharaonique d’un axe routier de deux fois trois voies en pleine mer est une prouesse technique mondiale. Sept ans de travaux titanesques seront nécessaires pour planter cette autoroute sur pilotis, supportant cyclones à 150 kilomètres-heure et vagues de 10 mètres. « Une nécessité absolue », justifie Didier Robert, le président de la région Réunion, qui a commandité l’ouvrage », le ton est donné, c’est ainsi que commence l’article publié par notre confrère de Challenges.
Challenges jette également le trouble sur les premières attributions de marché, sur les surcoûts inévitables et pourtant niés, sur les atteintes scandaleuses à l’environnement, ainsi que sur l’absence du prolongement de cette route à 6 voies pour la traversée de Saint-Denis.

Ces éléments sont connus de longue date à La Réunion grâce au travail de l’Alliance et de plusieurs associations qui plaident pour un projet alternatif, véritablement sécurisé et respectueux de l’environnement.

Le nouveau gouvernement est lui aussi prévenu. Dans un an, si la tradition est respectée, Ségolène Royal présidera la Conférence de Paris sur le Climat. Tous les médias du monde seront alors tournés vers la France qui accueillera alors le sommet déjà qualifié de la dernière chance. C’est là que les chefs d’Etat et de gouvernement doivent s’entendre pour donner un successeur au Protocole de Kyoto.

Le projet de nouvelle route du littoral est exactement à l’opposé des objectifs de la conférence, car elle favorise la pollution, et montre ce qu’il ne faut pas faire dans le domaine de l’adaptation.
La France pourra-t-elle se permettre de se laisser ridiculiser par un soutien au caprice d’un président de Région en sursis ?
Aujourd’hui, tout le monde est au courant.

M.M.

Voir en ligne : Challenges : Pourquoi la route la plus chère de France les fait crier au scandale


Kanalreunion.com