Changement climatique

Où sont les milliards promis par les pays riches ?

Nouvelles négociations sur le Climat à Bonn

Témoignages.re / 31 mai 2010

À partir d’aujourd’hui et jusqu’au 11 juin, les représentants des 194 pays membres de l’UNFCCC se réuniront à Bonn, en Allemagne, pour deux semaines de discussions visant à préparer la conférence internationale qui se tiendra du 29 novembre au 10 décembre prochain à Cancun, au Mexique. Yvo de Boer, secrétaire exécutif de la Convention cadre sur le climat, veut mettre l’accent sur le déblocage des fonds promis par les pays riches pour financer l’adaptation des pays en développement.

Le déblocage des fonds prévus dans l’accord de Copenhague pour aider les pays les plus vulnérables face au réchauffement climatique est une « priorité » même si « les temps sont durs », a précisé mardi Yvo de Boer, secrétaire exécutif de la Convention-cadre des Nations-Unies sur le changement climatique (UNFCCC).
« La priorité pour les pays industrialisés est de débloquer d’ici 2012 les 30 milliards sur lesquels ils se sont engagés », a-t-il précisé. Yvo de Boer estime que la crise ne doit pas empêché les pays riches de consacré 10 milliards par an à la solidarité.
Rappelons que cet engagement est a minima. Il est loin des revendications des pays les plus touchés par les conséquences des changements climatiques. Ces derniers réclament aux pays riches le versement de la "dette climatique", soit au moins 100 milliards de dollars par an.
Ces 10 milliards par an ont été négocié à la hâte dans les dernières heures du sommet de Copenhague par une poignée de pays.
Début mai, l’Afrique a clairement indiqué qu’elle s’opposerait à un accord mondial sur le climat si les pays développés ne tenaient pas leurs engagements sur ce point. « Il est primordial de savoir si les engagements financiers seront tenus », a mis en garde le Premier ministre éthiopien, Meles Zenawi, s’exprimant au nom des Etats membres de l’Union africaine (UA).


Kanalreunion.com