Changement climatique

Palme IFRECOR 2014 sous le signe de la Conférence de Paris sur le Climat

Protection des récifs coralliens

Témoignages.re / 14 novembre 2014

La quatrième édition du concours de la Palme IFRECOR, qui a pour objectif de récompenser et de valoriser les meilleures de ces actions, est lancée. La remise des prix se déroulera à Paris. Les élus peuvent encore déclarer la candidature d’un projet avant demain soir, 16 novembre.

Le réchauffement climatique est la principale menace pesant sur les récifs coralliens. C‘est pourquoi l‘initiative française pour les récifs coralliens (IFRECOR) tire la sonnette d’alarme et incite, pour la 4e année consécutive, les collectivités d’0utre-Mer a se mobiliser pour la préservation des récifs coralliens, des herbiers et des mangroves en participant au concours de la Palme IFRECOR 2014.

En effet, la France est le seul pays au monde à posséder des récifs coralliens dans trois océans de la planète. Les récifs coralliens et Ieurs Iagons couvrent 57 557 km2. En abritant ce patrimoine exceptionnel, la France a une responsabilité mondiale en matière de conservation et de gestion durable des récifs coralliens, des mangroves et des herbiers. Ainsi, le maintien d’une bonne fonctionnalité écologique nécessite que des mesures de gestion durable soient prises.
Elus des collectivités d’Outre-Mer : vous êtes les premiers concernés ! Vous pouvez faire la différence.

Défis du changement climatique

La Palme IFRECOR récompense les élus d’Outre-Mer pour leurs politiques et actions exemplaires en matière de protection et de gestion durable des récifs coralliens, herbiers et mangroves. Depuis 3 ans, les bonnes pratiques et initiatives mises en œuvre par les collectivités pour la préservation de la biodiversité ultra-marine sont mises en Iumière par ce concours.

Cette année, en vue de la Conférence mondiale sur Ie Climat a Paris en 2015, Ie jury portera une attention particulière aux projets répondant aux défis poses par le changement climatique (atténuation des impacts sur les récifs, adaptation...)
Les élus d’Outre-Mer peuvent s’inscrire à partir du site ifrecor.com jusqu’au 16 novembre 2014 et présenter Ieurs projets dans I’une ou les deux catégories suivantes :

Catégorie “Protection, valorisation et restauration" des récifs coralliens, herbiers et mangroves.
Catégorie " Sensibilisation et éducation ".

La remise des Palmes aux deux lauréats du concours aura lieu le 24 novembre 2014 au Ministère des Outre-Mer en présence de George Pau Langevin, Ministre des Outre–Mer.

Comment participer ?


Tous les élus (Maires, membres élus des Conseils généraux, régionaux, et territoriaux. Assemblées provinciales et territoriales) des collectivités de l’Outre-Mer abritant des récifs coralliens, herbiers et mangroves peuvent participer.
Le concours est ouvert aux territoires suivants : Martinique, Guadeloupe, La Reunion, Mayotte,Nouvelle-Caledonia. Wallis et Futuna, la Polynésie française, Saint Martin et Saint-Barthélemy.
Les élus souhaitant participer doivent compléter une fiche de candidature téléchargeable sur le site www.ifrecor.com/concours-ifrecor.html pour la ou les catégories pour laquelle ils concourent.

Zoom sur des projets 2013

La Reunion – Saint-Paul I Reef Check
Des volontaires sont encadrés par des biologistes marins pour suivre l’état de santé d’un récif lors de plongées avec palmes, masque et tuba. Grace a son large réseau de volontaires, Reef Check étudie l’évolution de l’état de santé des récifs au fil des ans. L‘anaIyse permet de comprendre, caractériser et évaluer I’ampleur des menaces, ainsi que de proposer des mesures de préservation des récifs. Ce dispositif a un second objectif : la sensibilisation du grand public.

Saint Barthélemy I A la découverte du milieu marin
Un cycle de découverte des récifs coralliens de Saint Barthélémy a été mis en place par la Réserve Naturelle pour les scolaires. Tous Ies élèves de 5e de la région ont eu la chance d‘en profiter afin de mieux comprendre la nécessité de préserver les récifs coralliens. En 2013. 120 élèves et 5 professeurs ont été sensibilisés.

Martinique – Le François I 1er sentier sous-main martiniquais
Support d’activités variées, Ie 1er sentier sous-marin a été mis en place en Martinique en 2013. Les randonnées palmées commentées. L’eco-volontariat et l’initiation a la photo sous-marine ont été et sont autant de moyens de sensibiliser le grand public a l’importance des récifs coralliens en Outre-Mer.

Guadeloupe – Bouillante I Nettoyage du port de pêche de Losteau
Les décharges situées sur Ie littoral portent directement atteinte au récif corallien, renforçant les déséquilibres provoqués par Ie réchauffement climatique. Afin d’améliorer l’état de conservation des récifs coralliens de la commune de Bouillante. un nettoyage volontaire et gracieux a été mis en place sur le port de pêche de Losteau et ses abords.

Nouvelle-Calédonie – Mont Dore I Restauration de l‘llot sacre
L’ilot sacre, une petite colline Iittorale dans la commune du Mont-Dore, était anciennement entouré de mangrove. Celle-ci a été altérée suite à différents aménagements, comme l’installation de dispositifs de production d’énergie qui bloquaient le mouvement naturel des marées et l’apport de sédiments jusqu’a l‘îlot.
Depuis sa réhabilitation le site a pour vocation d’accueillir le public. ll permet de faire découvrir le patrimoine naturel local et de sensibiliser et éduquer le public en faveur de la conservation de la nature.

|


Kanalreunion.com