Changement climatique

Pluies diluviennes dans le sud-est de la France

Inondations

Témoignages.re / 20 janvier 2014

Des pluies violentes tombent sur les Alpes-Maritimes ces derniers jours, entrainant des inondations et éboulis. Trois départements sont toujours en vigilance pour pluie et inondation : Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône et Var.

Dans les Alpes-Maritimes, théâtre depuis vendredi de pluies intenses, des routes étaient toujours coupées à la circulation à cause d’éboulements ou de chutes d’arbres. « Depuis le milieu de la matinée de samedi (18 janvier, ndlr), les pluies se sont intensifiées sur les Alpes-Maritimes, le Var et les Cévennes », a expliqué à l’Agence France Presse, Meteoconsult.

Vigilance orange crue

Le plus touché, le Var, a vu le niveau du Gapeau, de la Nartuby et de l’Argens Aval, « à la limite du débordement » après trois jours de précipitations qui ont provoqué « une saturation de sols », a annoncé le sous-préfet de permanence, Boris Bernabeu, dans un communiqué. Les trois cours d’eau restent placés en vigilance orange crue.

La préfecture a observé « une baisse de leur niveau que la relative accalmie des précipitations de ces dernières heures a engendré », indique dans un communiqué. Seul l’Argens Aval demeure à « un niveau très élevé, nourri par ses affluents, et notamment l’Aille ».

D’après Météo France, cité par l’AFP, « ces pluies ne sont pas particulièrement intenses, mais elles sont régulières et durables. Les intensités attendues en particulier sur l’est varois et l’intérieur des Alpes-Maritimes restent comprises entre 2 et 6 mm par heure, avec donc des cumuls encore prévus de 40 à 50 mm ».

Des effondrements de chaussée constatés

Pour l’ensemble de l’épisode, ces cumuls atteindront « souvent 50 à 80 mm, localement 120 mm dans l’intérieur des Alpes-Maritimes et, dans l’intérieur du Var, département le plus concerné, 100 à 150 mm », précise l’organisme. Une situation qui a entrainé un éboulement de pierres bloquant une route de la vallée de la Tinée desservant les stations d’Isola 2000 et d’Auron, selon le conseil général et la métropole Nice Côte d’Azur.

Dans la ville de Menton, les villages perchés de Gorbio et Sainte-Agnès étaient difficilement accessibles après des éboulements et des coulées de boue, voire des effondrements de chaussée. D’ailleurs, la ville de Nice a interdit tout accès aux plages et à un sentier littoral et des arbres se sont effondrés dans différents points de la ville et de nombreuses voies étaient impraticables.


Kanalreunion.com