Changement climatique

Pour un plan immédiat d’élimination des radiers

L’Alliance présente à la Région des propositions pour l’adaptation

Manuel Marchal / 20 novembre 2010

À l’initiative de l’Alliance s’est tenue hier à la Région une assemblée extraordinaire destinée à faire des propositions sur l’adaptation au changement climatique dans le cadre du Grenelle de l’adaptation et dans la perspective de la Conférence des Nations Unies de Cancun sur le changement climatique. L’Alliance a proposé à la Région de contacter toutes les collectivités concernées par les radiers afin de nouer les partenariats nécessaires au remplacement de ses infrastructures dangereuses en cas de cyclone.

Hier matin s’est tenue à la Région une rencontre destinée à faire part des propositions de la collectivité dans le cadre du Grenelle de l’adaptation. Lors de la conférence de presse de l’Alliance, Paul Vergès a évoqué les enjeux de cette rencontre.
Le Grenelle de l’adaptation est une concertation nationale est coordonnée par Paul Vergès, président de l’ONERC. Elle vise à faire remonter les contributions des collectivités en termes de mesures d’adaptation au changement climatique.
C’est le 23 novembre, dans trois jours, que des experts doivent recueillir les contributions de toutes les institutions concernées. Lors de la dernière séance plénière de la Région, une motion de l’Alliance attirant l’attention sur cette échéance avait été adoptée à l’unanimité. Elle prévoyait une réunion extraordinaire du Conseil régional d’ici cette date pour discuter des propositions de La Réunion. C’est donc hier que cette demande a été appliquée. Pour une fois, ce sont les élus de l’Alliance qui constituaient la majorité de l’assemblée, nombreux étaient les absents au sein du groupe UMP alors que cette question est bien plus importante que les prochaines élections de conseillers généraux dans cinq mois.
En effet, le sommet de Cancun sur le climat débute dans dix jours, ce qui veut dire que les propositions des collectivités sont la touche finale aux contributions qui seront débattues dans le cadre de la conférence des Nations-Unies.
L’Alliance a donc présenté une contribution et une proposition. Cette dernière est relative à l’éradication des radiers, et elle demande que la Région prenne l’initiative de contacter toutes les collectivités responsables d’un réseau routier sur lequel se trouvent des radiers (voir encadré). Lors des cyclones, la plupart des victimes sont emportées par le courant en essayant de franchir un radier.
Une autre proposition annoncée par Paul Vergès est de lancer une étude d’impact sur les conséquences de l’élévation du niveau des océans pour notre île. Qu’adviendra-t-il de l’aéroport de Gillot si la mer monte d’un mètre ? Quel avenir pour les plages, et pour tous ceux qui ont construit près de la mer ?
L’Alliance demande donc que des efforts soient faits pour informer la population sur ces enjeux décisifs.

M.M.


La concertation pour éradiquer les radiers

Voici le texte de la "Proposition de l’Alliance relative à l’élimination des radiers dans le cadre du plan climat et de la relance de l’activité économique".

« Le danger de l’eau est l’un des risques auxquels notre île est le plus exposée.

La prévention de ce risque doit être l’une des priorités du plan d’adaptation au changement climatique. En effet, du fait de l’évolution du climat, les pluies diluviennes seront plus importantes et les cyclones sont plus intenses et surtout chargés en eau.

Ainsi, à l’approche de la période des pluies et des risques cycloniques, le groupe de l’Alliance propose que la Région prenne l’initiative, d’engager, en concertation avec les communes et le Département, un plan immédiat d’élimination des radiers qui sont souvent la cause de drames humains durant les intempéries.

Un tel plan aurait non seulement pour effet de prévenir ces risques mais il contribuerait aussi à fournir du travail aux entreprises du BTP.

L’Alliance demande qu’une concertation s’engage entre la Région, les communes et le Département sur un état des lieux des radiers à éradiquer et pour établir la programmation des travaux dans les meilleurs délais, la mobilisation des moyens financiers nécessaires et leur réalisation par chaque collectivité dans leur domaine de compétences ».


Kanalreunion.com