Changement climatique

Près de 300 morts au Tamil Nadu à cause du changement climatique

Inondations sans précédents depuis un siècle : un responsable est désigné

Manuel Marchal / 9 décembre 2015

JPEG - 16.1 ko
Un avion emporté par les flots à Chennai.

Le Tamil Nadu a été touché par les plus graves inondations depuis un siècle. Cet État de l’Inde est une des racines du peuplement de La Réunion. Le changement climatique est clairement montré du doigt.

Dans le Sud de l’Inde, le Tamil Nadu est confronté à des inondations sans précédent. Un mois de pluies ont totalement bouleversé le paysage. Le pic a été atteint jeudi dernier Les images de l’aéroport de Chennai ont fait le tour du monde. Les flots étaient si puissants qu’ils ont réussi à déplacer des avions à réaction. Ce sont les plus pauvres qui paient le plus lourd tribut. Des bidonvilles ont été engloutis, près de 300 personnes ont péri. Un millier sont gravement blessés.

« Chennai est devenue une petite île »

« Chennai est devenue une petite île. C’est sans précédent », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Rajnath Singh, devant le parlement. « L’urgence, pour le moment, c’est la rapidité des secours. Nous faisons tout notre possible pour un retour à la normale », a-t-il ajouté.

En conséquence, tous les transports sont désorganisés. « Nous voulons tout faire mais le problème nous dépasse. L’aéroport est inondé, le réseau ferré ne fonctionne plus », a déclaré jeudi dernier un porte-parole du ministère de l’Intérieur à New Delhi. L’aéroport a pu seulement être remis en service dimanche. Pendant plusieurs jours, les pistes étaient submergées.

Cela faisait un siècle que de telles inondations n’avaient pas touché la région. Mais à cette époque, Chennai n’était pas une ville de 4 millions d’habitants, avec de larges routes goudronnées et d’importantes surface bétonnées qui sont autant de facteurs qui favorisent le ruissellement de l’eau.

La Réunion concernée

À La Réunion, cette catastrophe a de quoi faire réfléchir à plusieurs titres. Tout d’abord parce qu’elle touche un pays avec lequel les Réunionnais ont des liens importants. C’est en effet du Tamil Nadu que vient une partie des ancêtres d’origine indienne. Ce lien ne va pas manquer de susciter un élan de solidarité pour venir en aide aux victimes.

Ensuite, il souligne les dangers du changement climatique. Quand l’aéroport de Chennai a été construit, il ne fait guère de doute que jamais ses concepteurs n’aurait imaginé qu’il soit un jour transformé en une étendue d’eau. C’est pourtant une catastrophe qui risque bien de se répéter avec l’aggravation du réchauffement climatique.

C’est un avertissement pour l’aéroport de Gillot, installé quasiment au niveau de la mer. Ceci montre une nouvelle fois que tout l’aménagement de La Réunion est à revoir. Sur ce problème essentiel, les candidats au second tour des élections régionales sont d’une totale discrétion. C’est pourtant de la protection de la population dont il s’agit. La catastrophe de Chennai rappelle que les erreurs d’aménagement se paient en vies humaines, une perte que rien ne pourra jamais réparer.

M.M.


Kanalreunion.com