Changement climatique

Réchauffement du climat : premier semestre 2015 le plus chaud jamais mesuré

L’Organisation météorologique mondiale lance une nouvelle alerte

Témoignages.re / 22 juillet 2015

À 4 mois de la conférence de Paris sur le climat, une nouvelle alerte. Les travaux de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) affirme que les six premiers mois de 2015 ont été les plus chauds jamais mesurés. C’est la confirmation d’une crise sans précédent. Tous les responsables sont au pied du mur pour protéger la population des dangers immédiats et à venir, et pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre. Voici les premières précisions de l’ONU :

JPEG - 67.4 ko
En rouge, toutes les régions où les température étaient au-dessus de la moyenne. En rouge foncé, les records battus.

La température moyenne à l’échelle mondiale sur les surfaces terrestres et océaniques entre janvier et juin 2015, ainsi que pour le seul mois de juin, a été la plus élevée jamais enregistrée, a annoncé mardi l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

Se basant sur les statistiques publiées par l’agence américaine National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), l’OMM a précisé dans un communiqué de presse que la température moyenne sur les six premiers mois de l’année a été 0,85 ° C plus élevée que la moyenne du 20ème siècle de 15,5 ° C, surpassant ainsi le précédent record établi en 2010.

D’après les données de la NOAA, la température globale moyenne à la surface de la mer au premier semestre 2015 a détrôné celle du premier semestre 2010 en tant que plus élevée jamais enregistrée, et la température moyenne à la surface de la terre a également dépassé le record enregistré en 2007.

La majorité des zones terrestres de la planète a été beaucoup plus chaude que la moyenne enregistrée sur cette période, a poursuivi l’OMM, y compris en Eurasie, en Amérique du Sud, en Afrique et dans l’ouest de l’Amérique du Nord.

Pris individuellement, le mois de juin 2015 a été le troisième mois cette année à battre son record de température, en plus de mars et de mai.

La surface de la banquise arctique au mois de juin a été inférieure de 7,7% par rapport à la moyenne enregistrée entre 1981 et 2010, a par ailleurs déclaré l’OMM. Depuis les premières données sur la banquise collectées en 1979, la surface de la banquise arctique enregistrée en juin 2015 est la troisième surface la plus réduite pour un mois juin jamais enregistrée, selon l’OMM.

A l’inverse, a précisé l’agence, la surface de la banquise antarctique enregistrée en juin 2015 a été la troisième la plus étendue jamais enregistrée pour un mois de juin.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Les records constatés cette année continueront de tomber dans les années qui vont suivre si nous ne faisons rien pour arrêter le phénomène du réchauffement climatique déjà commencé . Car ce phénomène va aller en s’accélérant de plus en plus rapidement avec le dégel du permafrost occasionné par l’augmentation des températures dans les zones polaires .

    Il faut savoir que le permafrost qui est constitué par une bande de terre de plusieurs millions de Km2 et de plusieurs dizaines de mètres d’épaisseur gelée depuis des milliers d’années , libère une grande quantité de gaz à effet serre (gaz carbonique , méthane ....) lors de la décomposition des matières organique qu’il contient à l’occasion du dégel provoqué par l’augmentation de la température en été .

    Comme la densité de l’atmosphère va augmenter au fur et à mesure de l’émission des gaz à effet de serre qu’elle soit provoquée par l’activité humaine ou par la nature elle même, et notamment par les éruptions volcaniques qui projettent également tous les ans des milliards de tonnes de poussière volcaniques dans l’atmosphère , il arrivera un moment où cette densité sera trop importante pour permettre une évacuation suffisante dans l’espace de la chaleur stockée par la planète tant à partir des rayons du soleil que de son activité volcanique , si bien que l’atmosphère deviendra chaque année de plus en plus chaude .

    Certains scientifiques nous prédisent même qu’après une période de réchauffement intense nous pourrions connaitre une période de glaciation provoquée toujours par la densité trop importante de l’atmosphère qui empêcherait la pénétration des rayons du soleil jusqu’à la surface de la terre . Il semblerait que ce phénomène s’est déjà produit dans l’histoire de la planète puisque nous savons que le niveau de la mer est déjà monté à plus de 100m de son niveau actuel et que le nord de l’Europe et de l’Amérique du nord était recouvert de grands glaciers il y a quelques milliers d’années .

    Passer des grandes chaleurs au grands froids n’est pas un avenir très réjouissant pour l’humanité, malheureusement c’est probablement ce qui arrivera si elle n’arrive pas à s’entendre pour prendre des mesures pour stopper les émissions de gaz à effet de serre et résorber une partie de ceux qui existent déjà jusqu’à ce que la planète retrouve son équilibre thermique .

    La conférence qui se tiendra à prochainement à Paris sur les problèmes du réchauffement climatique est une occasion à saisir mobiliser tous les hommes sur les moyens à mettre en oeuvre pour sauver la terre .

    Souhaitons que cette occasion ne soit pas ratée une fois de plus . Car apparemment nous sommes déjà en alerte rouge . Bientôt , dans une dizaine d’années , les bateaux pourront passer par le pôle nord en été et les glaciers de l’antarctique auront perdu un tiers de leur surface . A ce moment là il sera probablement trop tard pour stopper le phénomène du réchauffement et l’espérance de vie de la planète sera réduite à environ deux siècles .

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Dire que l’espérance de vie de la terre serait réduite à deux ou trois siècles si on ne fait rien pour arrêter le réchauffement climatique pourrait paraitre insensé, vu que la vie existe sur la terre depuis environ 1,5milliard d’années . Mais chacun sait que la vie sur la terre tient du miracle, et qu’elle ne peut exister que sur une partie très étroite de l’échelle des températures .

    Il suffit que la température de l’atmosphère augmente d’une Quinzaine de degrés ou diminue d’autant pour que la plupart des espèces vivantes animales ou végétales disparaissent à jamais . Il y a des plantes et des animaux qui ne peuvent pas supporter un écart thermique sur leur biotope de plus de 3 ou 4 degrés . Les truites par exemple commencent à mourir dès que la température de leur eau passe au dessus de 24°, les abeilles ont une température létales d’environ 46°, au dessus de cette température elles meurent .Certaines plantes ont besoin non seulement d’une certaine température , mais également d’une certaine quantité d’eau ou de lumière pour survivre. Or il suffit que quelques espèces vivantes disparaissent pour entrainer un déséquilibre dans la chaine alimentaire universelle et entrainer la mort de milliers d’autres espèces . Qu’arrivera t-il à la planète si les abeilles et insectes polynnisateurs disparaissaient ? il n’y a pas besoin de le dire ça tombe sous le sens .

    Les prévisionnistes les plus pessimistes nous prévoient une élévation de la température de l’atmosphère de l’ordre de 4° à la fin du 21eme siècle si rien n’est fait pour arrêter le réchauffement climatique . Mais cette prévision est basée uniquement sur l’augmentation des gaz à effet de serre causée par l’activité humaine sans prendre en compte celle qui sera provoquée par l’accélération du dégel du permafrost qui sera tous les ans un peu plus important .

    Personne ne peut nier que les terres gelées de la zone polaire contient de la matière organique , car les hommes exploitent déjà des gisement de charbons, de pétrole et de gaz situés dans la zone polaire , en Sibérie , au Canada , en Alaska . On envisage même si ce n’est pas encore fait d’aller installer des plateformes pétrolières sur les la banquise du pole nord pour exploiter des gisements situés sous la mer . S’il y a du gaz du charbon et du pétrole dans les zones polaires , c’est qu’à un certain moment de l’histoire de la planète ces zones ont bénéficié d’un climat chaud qui a permis à la vie de proliférer , puisque le pétrole le charbon est le gaz n’existent que par la transformation au cours de millions d’années de la matière organique . Mais lorsque le climat a changé probablement brutalement suite à une catastrophe planétaire , les organismes vivants contenus dans le sol ont été congelés .

    On ne sait pas combien de temps il faudra pour que le permafrost soit entièrement dégelé , mais ce qui est certain c’est que le dégel va libérer dans l’atmosphère une quantité phénoménale de gaz à effet de serre . Certains scientifiques pensent que la quantité de gaz carbonique contenu dans le permafrost est deux fois plus importante que celle déjà contenue dans l’atmosphère . C’est dire la gravité du problème si l’atmosphère se réchauffait de quelques degrés de plus que ce qui a été prévu, sachant que le réchauffement est plus rapide dans la zone polaire en raison d’une épaisseur moins importante de l’enveloppe atmosphérique et en particulier de la couche d’ozone qui nous protège des rayons du soleil.
    Si cela se produisait ,il y aurait alors une accélération du phénomène du réchauffement que personne ne pourra plus contrôler .

    C’est pour cela que l’on peut dire sans ce tromper que si on ne fait rien l’espérance de vie de la planète va se réduire un peu plus chaque année . Comme pour tous les êtres vivants , quand la terre aura perdu la plus grande partie de sa couverture végétale actuelle qui sera immanquablement détruite par l’augmentation de la chaleur ,elle ne pourra plus respirer et elle va littéralement étouffer , de même quand il fera trop froid elle va mourir congelée , pour devenir comme les autres planètes du systèmes solaire, Mars, venus , pluton ,ou les satellites de Jupiter et saturne : soit trop chaude soit trop froide pour que la vie puisse s’y maintenir .

    Après tout c’est peut être un passage obligé par la loi de l’évolution. Mais Dieu fait de l’homme le maître de sa création ,en tout cas de son biotope planétaire , et il devrait pouvoir être capable de maitriser cette évolution .

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com