Changement climatique

Sandy ébranle le Web

Des datacenters noyés par des tonnes d’eau

Témoignages.re / 30 octobre 2012

Plusieurs datacenters ont été noyés par les inondations provoquées par Sandy. Cela eut pour conséquence l’arrêt de plusieurs sites web très connus. Plusieurs ont pu redémarrer sur des versions de secours. Mais le provisoire pourrait ne pas tenir car le réseau électrique n’est pas encore rétabli avec tous les datacenters. Tout dépendra alors de l’autonomie des groupes électrogènes.

PNG - 784.1 ko

Quand le responsable de Datagram décida d’installer son infrastructure dans Lower Manhattan, il était loin de penser qu’il se situait dans une zone inondable. Et pourtant l’imprévisible s’est produit avec le passage de l’ouragan Sandy.

Quartz décrit la catastrophe. Les datacenters ont pourtant pris leurs précaution : deux jours d’autonomie pour les groupes électrogènes en cas de coupure de courant, et ils se préparaient au pire.

Mais dans la nuit de lundi à mardi, l’eau s’est répandue dans tout New York. Elle a atteint un pic de plus de 4 mètres dans Battery Park. Lower Manhattan était sous l’eau, et les datacenters s’y situant aussi.

Pour Datagram, il a fallu hier recourir à des pompes pour évacuer plus de 1,50 d’eau qui ont noyé les ordinateurs. Plusieurs sites sont brutalement tombés : Huffington Post, Gawker, Buzzfeed ont été particulièrement touchés.

Partout ailleurs, c’est le branle bas de combat avec l’élaboration de solutions de repli sur des systèmes situés en arrière du littoral.

Il n’a suffi que d’une tempête pour tout désorganiser. L’informatique devra également s’adapter aux effets du changement climatique.

PNG - 196.2 ko
JPEG - 211.5 ko


Kanalreunion.com