Changement climatique

Tous unis pour faire face au changement climatique

Les jeunes lancent un appel aux dirigeants mondiaux

Témoignages.re / 25 septembre 2009

Une délégation de jeunes ont appelé les dirigeants mondiaux à prendre des mesures significatives lors du Sommet sur le changement climatique du Secrétaire général de l’ONU. Le groupe, formé de 13 jeunes intervenants âgés de 14 à 18 ans, a demandé aux dirigeants de s’unir et d’apporter un vrai changement en matière de protection de l’environnement.

À la demande de l’équipe du Secrétaire général sur le changement climatique, l’UNICEF avait organisé la délégation de ces jeunes, qui vivent tous aux États-Unis mais représentent différentes nationalités. Ils se sont adressés aux chefs d’États avec des histoires personnelles relatant comment leurs vies ont été affectées par le changement climatique.
« Le changement climatique devient une des questions les plus préoccupantes, car il affecte chaque être vivant. Il est à l’origine de beaucoup des catastrophes naturelles sévères et des graves épidémies auxquelles nous sommes confrontés », a déclaré Shantanu Kumar Roy, 17ans, un Bangladeshi qui vit à New York.

Conséquences visibles

« Je demanderais aux dirigeants mondiaux de placer le changement climatique parmi les premières priorités de leurs programmes politiques », a dit Sayed Aown Shahzad qui a 15 ans et est originaire du Pakistan. « Je viens d’un milieu agricole et le changement climatique nous a touchés de façon défavorable : socialement et économiquement. Mon pays a une population de 162 millions de personnes et est confronté à cette situation, comme le reste du monde ».
Dayanara Veliz, 16 ans, du quartier du Bronx à New York, a exprimé ses préoccupations concernant les effets du changement climatique sur la santé.
« Le changement climatique provoque des températures plus élevées, ce qui accroît la pollution atmosphérique. Le Bronx a un des taux les plus élevés d’asthme aux États-Unis », a-t-elle expliqué. Dayanara a fait valoir que sa soeur était atteinte d’asthme et elle se rappelle avoir dû aller à l’hôpital avec sa mère tard dans la nuit à plusieurs reprises lorsque sa soeur avait des crises d’asthme. « C’est effrayant de penser que de nombreux enfants autour de moi se trouvent dans une situation dangereuse », a-t-elle expliqué.
Marcos Alamada, 17 ans, a dit qu’il avait pour la première fois identifié les effets du changement climatique quand une vague de sécheresse, dans son Paraguay d’origine, a endommagé les moyens de subsistance de sa famille et de sa communauté. « Sans pluie, les cultures ne pouvaient pas pousser et de nombreuses personnes ont perdu leurs récoltes qui constituait leur source principale de revenu », a-t-il affirmé.

Les jeunes sont conscients

Outre la présentation de leur propre témoignage sur le changement climatique, les jeunes intervenants ont décrit en détail les problèmes auxquels ils souhaitent que les dirigeants mondiaux s’attellent.
Les jeunes ont pris part à la production et à la narration d’un court métrage qui a été projeté lors du sommet. Dans celui-ci, ils ont proposé une série de solutions concernant le changement climatique dont des écoles et des jardins flottants dans les plaines inondées, l’irrigation au goutte à goutte dans les régions portées à la sécheresse et davantage d’énergie solaire et éolienne.
Ils ont également fait remarquer que les jeunes du monde entier sont tout à fait conscients de la nécessité de protéger leurs communautés et leurs pays des effets du changement climatique et qu’ils sont en train d’agir pour s’adapter aux risques et en réduire les conséquences en diminuant ou éliminant les émissions polluantes.


Kanalreunion.com