Changement climatique

Une crue historique en Extrême-Orient

Changement climatique

Céline Tabou / 10 septembre 2013

Des inondations record ont eu lieu en Extrême-Orient russe, faisant pour le moment plus de 758 millions d’euros de dégâts et près de 30.000 habitants évacués. Depuis plus d’un mois, des grandes crues du fleuve Amour ont inondé les régions de l’extrémité orientale de la Russie.

Le fleuve, qui marque la frontière de la Sibérie orientale avec la Chine, a vu son niveau s’élever soudainement, noyant des villages et inondant des villes entières, comme Blagovechtchensk, Khabarovsk et Komsomolsk-sur-l’Amour, où le niveau du fleuve a atteint 9,80 mètres le 6 septembre.

D’après le journal russe “Komsomolskaïa Pravda”, cité par “Courrier International”, il s’agit de « la plus importante jamais observée depuis cent-vingt ans ». Le bilan « est très lourd », car « des centaines de villages noyés, des milliers de personnes évacuées, des milliards de roubles de dommages ».

Le président russe, Vladimir Poutine, a survolé la région dévastée et s’est entretenu avec des résidents locaux. « Nous n’avons jamais fait face à des catastrophes d’une telle ampleur », a indiqué ce dernier, qui a demandé une enquête fédérale pour évaluer la réaction des autorités régionales face à cette catastrophe.

Boris Voronov, directeur de l’Institut des problèmes hydrologiques et écologiques de l’Académie des Sciences de la Russie, a expliqué que « le climat subit des changements très importants. Le réchauffement climatique et les activités humaines, y compris la construction de centrales hydroélectriques et les incendies de forêt, ont un énorme impact sur l’environnement. Les lacs artificiels créés avec des barrages accumulent d’énormes réserves d’eau au début de l’été, tandis que durant les périodes où les eaux montent de façon naturelle, de nombreux mètres cubes d’eaux déferlent sur le fleuve ».

Le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, a fait don d’un mois de son salaire au profit des victimes des inondations dans l’Extrême-Orient russe, a annoncé le Ministère russe du Développement de l’Extrême-Orient. De plus, 35 organes affiliés à des ministères fédéraux et régionaux ont également versé des sommes sur le compte ouvert en aide aux sinistrés. Au total, plus de 420.000 euros ont été récoltés, a indiqué le ministère. Le gouvernement russe a débloqué une aide de 72 millions d’euros destinée aux régions touchées par les crues, où aucun mort n’a été dénombré.

Céline Tabou


Kanalreunion.com