Changement climatique

Une révolution verte en préparation

Adaptation au changement climatique

Témoignages.re / 12 août 2010

Les cultures à croissance rapide, et plus résistantes face à des sécheresses de plus en plus fréquentes et intenses, arrivent en tête de la liste des stratégies adoptées par la plupart des pays pour adapter leur production alimentaire au changement climatique, selon un nouveau document de l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires.

Ce document de discussion, dirigé par Jonathan Makau Nzuma de l’université de Nairobi, au Kenya, et produit par l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI), s’est intéressé à l’adaptation dans le secteur agricole dans 10 pays d’Afrique subsaharienne : Burundi, Érythrée, Éthiopie, Kenya, Madagascar, République Démocratique du Congo, Ouganda, Rwanda, Soudan et Tanzanie.
Le document établit une liste de 26 stratégies d’adaptation — dont deux sont communes aux 10 pays, et cinq sont partagées par plus de cinq pays — et passe en revue les progrès enregistrés dans l’adaptation à des tendances climatiques imprévisibles.
Les auteurs espèrent que ces résultats permettront de soutenir et de renforcer les efforts déployés par les pays africains pour obtenir une assistance technique et financière lors des négociations mondiales en cours sur le changement climatique, organisées dans le cadre de la Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique.
Ce document a aussi été suscité par un besoin de mieux comprendre les plans nationaux d’action pour l’adaptation de ces pays, « s’ils contiennent des éléments à mettre en action, s’ils sont comparables entre les pays et … [s’il] y a un potentiel pour une coopération régionale », a dit Gerald Nelson, chercheur à l’IFPRI et l’un des auteurs du document.
« Étant donné le passé de conflits civils dans au moins la moitié de ces pays », il a parfois été difficile d’obtenir des données en matière d’agriculture et d’élevage dans tous les pays, ont noté les auteurs, mais ils ont malgré tout réussi à rassembler des données appropriées dans chacun de ces États.
Tous les pays ont élaboré des stratégies d’adaptation dans leurs plans de développement et la plupart d’entre eux ont déjà commencé à mettre en œuvre certaines de ces stratégies.

Voici les sept principales stratégies

1. Développer des variétés de cultures à croissance rapide et résistantes à la sécheresse

2. S’intéresser aux nouvelles sources d’énergies renouvelables telles que l’énergie solaire

3. Utiliser des petits barrages pour collecter les eaux de pluies

4. Procéder à des croisements pour produire des espèces plus résistantes ; réduire le nombre total de têtes de bétail par la vente ou l’abattage

5. Conserver le couvert végétal en instaurant des zones interdites au pâturage, et garder des animaux plus petits comme les moutons et les chèvres

6. Protéger et rétablir la végétation dans les zones dégradées

7. Développer des systèmes intégrés de réponse et de surveillance des maladies et de préparation aux urgences pour prévenir, atténuer et répondre aux épidémies agricoles


Kanalreunion.com