Changement climatique

Une vingtaine de morts au Japon

Typhon dévastateur

Céline Tabou / 19 octobre 2013

26e typhon de la saison en Asie, Wipha a provoqué des pluies diluviennes et des vents violents sur la côte Pacifique de la grande île de Honshu et non loin de Tokyo. Plus de 82 centimètres de pluie sont tombés en 24 heures sur l’île d’Oshimade.

Près d’une vingtaine de personnes ont perdu la vie lors du passage d’un puissant typhon dans la région de Tokyo. Une trentaine de maisons ont été englouties par des glissements de terrain sur l’île d’Oshima, à 120 km au sud de la capitale, a rapporté l’Agence France Presse.

L’inquiétude persiste à Oshima

Selon les médias japonais, la majorité des corps ont été retrouvés parmi les restes de maisons en bois pulvérisées et dans une rivière qui a été débordée par les précipitations. 50 personnes sont portées disparues sur l’île d’Oshima, où de la boue, des arbres arrachés et de divers détritus se sont amoncelés près des maisons. Les autorités et les secours tentent d’apporter de l’aide aux 8.300 habitants.

Cependant, certaines zones sont difficiles d’accès. Des policiers spécialisés ont été envoyés de Tokyo et le ministère de la Défense a annoncé l’envoi sur place de huit hélicoptères et d’une cinquantaine de membres des forces d’auto-défense, le nom officiel de l’armée japonaise. La désolation a pris place pour de nombreux habitants, comme Masako Yanasu, 67 ans, qui a indiqué à l’AFP : « Même si je voulais reconstruire la mienne, est-ce que ça vaudrait le coup à mon âge ? Je serais morte avant d’avoir fini » . Sa maison a été endommagée par des glissements de terrain, « Je ne sais pas quoi faire. Tout le monde est mort dans le quartier, tous ceux que je connaissais » , a-t-elle indiqué.

Fukushima épargné

Fukushima, à 220 km au nord-est de Tokyo, la centrale nucléaire n’aurait pas selon le gestionnaire de « soucis majeurs » , suite au passage du typhon. Cependant, mardi 12 octobre, la centrale endommagée Fukushima Daiichi a été violemment arrosée laissant craindre de nouveaux incidents, notamment à cause de l’eau radioactive.

Le typhon a par ailleurs perturbé les transports, notamment dans la mégapole de Tokyo. Plus de 530 vols pour la plupart intérieurs, une trentaine de trains à grande vitesse et une centaine d’autres liaisons ferroviaires ont été annulés. À l’est de Tokyo, une voie de chemin de fer s’est partiellement affaissée dans une gare de la ville de Narita, non loin de l’aéroport international du même nom.

Céline Tabou