Déplacements - Transports

4.000 emplois immédiats à portée de la main

Tram-train…

YVDE / 18 février 2010

L’ouverture du chantier du Tram-train est proche, si l’on en croit les responsables de Tram’Tiss. Au-delà de ses impacts dans les domaines de l’environnement (voir “Témoignages” du 16 février 2010) et sur les déplacements, la construction du Tram-train va créer 4.000 emplois pendant sa construction et 300 pour sa maintenance et son fonctionnement. Après l’expérience de la route des Tamarins, la méthode de recrutement ouvert à toutes et à tous a encore été améliorée et 10.000 heures de formation sont programmées pour la phase de construction. Ce sont 4.000 emplois qui sont à portée de la main.

Tram’Tiss prépare l’ouverture du chantier du Tram-train dans sa première tranche, de Sainte-Marie à Saint-Paul. Et déjà, treize personnes travaillent dans les locaux du Port pour préparer ses missions à venir.
Dans les semaines prochaines seront lancées des consultations publiques pour les bureaux d’études. Suivra ensuite une seconde phase de consultation des entreprises pour réaliser des travaux qui commenceront quelques semaines après l’entrée en vigueur du contrat de partenariat. Au total, les PME et les artisans de La Réunion (terrassement, transport, réseaux, revêtement de surface, corps d’état du bâtiment…) accèderont à des lots d’un total de 522 millions d’euros.

Au pic d’embauche, le chantier offrira 2.000 emplois directs et 2.000 emplois indirects. Plus que pour le chantier de la route des Tamarins. Il est prévu d’employer 25% de jeunes diplômés et au moins 5% de personnes en insertion (érémistes, demandeurs d’emploi de longue durée…) au sein des équipes en phase de construction.

Le recrutement passera par le Pôle Emploi qui évaluera les véritables aptitudes des candidats à exercer une fonction, indépendamment de leurs qualifications ou de leur expérience professionnelle. De plus, pour tenir compte des difficultés de déplacement des chômeurs, Tram’Tiss ira à la rencontre des demandeurs d’emploi, dans toutes les communes de l’île, avec un “bus de l’emploi”. Celui-ci offrira un point mobile d’information et de contacts entre l’équipe de recrutement et les candidats à l’emploi. Cette méthode donnera une même chance pour tous et chacun aura ainsi la possibilité de postuler à un emploi.

10.000 heures de formation

Par ailleurs, le service des relations humaines a déjà analysé les opportunités d’emplois qui devraient s’offrir aux personnes handicapées. Une politique de recrutement volontariste va être mise en place et les personnes handicapées auront leur place au sein des équipes en phase de construction. De la même manière, dans le cadre d’une politique pour arriver à la parité hommes/femmes, et même s’il est difficile de l’atteindre sur un chantier de construction, Tram’Tiss est prête à proposer 10% des emplois de construction à des femmes. Elle s’engage, d’autre part, à respecter la parité au sein des équipes d’exploitation du système de transport.

Les méthodes utilisées pour le chantier de la route des Tamarins sont donc encore améliorées. Et un important travail de formation à l’emploi s’effectuera en collaboration avec les acteurs économiques, professionnels et sociaux de La Réunion : Collectivités locales, Chambres consulaires, Education nationale, Pôle Emploi, Association pour la formation professionnelle des adultes à La Réunion (AFPAR), organismes de formation. Au total, ce sont 10.000 heures de formation en phase de construction qui sont programmées, et 3.000 heures par an en phase d’exploitation.

On peut donc dire que l’emploi et la formation professionnelle sont une composante essentielle du projet Tram-train. Et de ce point de vue, tous ceux qui s’opposent au Tram-train ne peuvent être considérés que comme les fossoyeurs de l’emploi, dans un pays où le nombre de chômeurs, en augmentation de 20% par rapport à l’année précédente, a dépassé la barre des 100.000. Démolisseurs et fossoyeurs de l’emploi, « zot poi lé o fé ».

YVDE


Quelques métiers d’avenir pour le Tram-train

Monteur de caténaires ;
Poseur de rails ;
Soudeur de rails ;
Conducteur de tram ;
Régulateur du trafic ;
Agent de maintenance des installations fixes ;
Agent de maintenance du matériel roulant.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Dire que tous ceux qui s’opposent au tram train sont des fossoyeurs de l’emploi . Voila un raccourci bien curieux . Nous ne sommes pas loin de la pensée unique là . Celà ne vous rappelle rien ?
    Je n’approuve pas totalement ce projet , notamment la solution qu’il propose pour relier saint Denis et La Possession ainsi que son calendrier de réalisation . Je pense que ce projet arrive prématurément et qu’il faut d’abord faire fonctionner correctement les transports en communs existant avant de le réaliser. je ne suis pas pour autant contre l’emploi . On peut créer autant d’emplois en créant des voies réservées aux trasports en commun entre les gares routières et les voies expresses , en créant des gares routières fonctionnelles et modernes , en en mettant en corespondance les gares interurbaines et les réseaux de transports urbains de manière à facilité la continuité des transports interurbains et permettre aux voyageurs d’arriver à destination très faiclement et sans perte de temps ;en créant également des parkings surveillés pour ceux qui veulent se rendre j’usquà la gare avec leur véhicules plutôt de prendre les lignes urbaines . Les travaux de constructioçn des routes et des batiments nécessaires ainsique l’augmentation du nombre de bus permettront de créer de nombreux emplois .Je pense que le projet tram train se situe bien dans la continuité de ce que je propose . mais en voulant aller trop vite on met en danger ce qui existe déjà et on risque de détruire de nombreux emplois . Et dans ce cas ,dites moi qui serient les fossoyeurs ?

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Justement, le projet du tram-train est prêt à partir, et il va tout à fait dans le sens de vos propositions. Il va dynamiser tout le secteur du transport en commun. Depuis la fin du chemin de fer, la part du transport en commun diminue chaque année. Le TCSP de Saint-Denis n’a pas diminué les embouteillages dans Saint-Denis. Il y a trop de voitures à La Réunion. Le tram-train est la locomotive dont La Réunion a besoin pour changer de modèle. Tout est signé et tout est prêt à démarrer, avec des milliers d’emplois à la clé tout de suite, et cela ne s’oppose pas à la modernisation des réseaux de bus, bien au contraire.

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • GRATUIT LES APPELS VERS LE 3949/ GRATUIT, y’en a mare de nous prendre pour des cons !!!!

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • bonjour actuellement en projet de soudeur en indépendant acier inox aluminium tig et arc.l’emploi est il aussi pour les indépendant .
    mail : rudyeloy@sfr.fr tél : 0643229971 merci pour m’envoyer les liens des emplois merci cordialement.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com