Déplacements - Transports

À Saint-André : à vous la ville à vélo

Semaine de la Mobilité et de la Sécurité Routière

Témoignages.re / 19 septembre 2009

Dans le cadre de la Semaine de la Mobilité et des Journées du Patrimoine, la Ville de Saint-André organise demain la seconde édition de l’opération "À Vous la Ville à Vélo". Une invitation pour une balade à vélo pour un moment de convivialité et de partage.

L’asphyxie routière conciliée à la raréfaction de la matière première doit nous inciter à privilégier les transports doux. D’autres pistes doivent être exploitées pour proposer une alternative à l’automobile, dont les conséquences en matière d’environnement, de protection de notre biodiversité sont également à considérer dans le cadre d’une réflexion globale sur l’avenir de La Réunion et de son développement durable.
Le vélo constitue l’une de ces alternatives, que la Municipalité de Saint-André souhaite exploiter.

Pourquoi le vélo ?

D’abord parce qu’il offre de nombreux avantages. Bon pour la santé, économe en place, il permet un gain de temps dans les déplacements urbains et offre l’opportunité de vivre sa ville autrement. Utilitaire et/ou de plaisir, le vélo est aussi une réponse à la flambée du coût du pétrole qui pèse fortement sur le budget des ménages et à la raréfaction des énergies fossiles.
Ce mode de transport non polluant est aussi un outil incontestable au service de la protection de l’environnement. Enfin, le vélo est un argument touristique à prendre en considération pour proposer aux visiteurs de passage dans notre île des circuits découvertes.
Les adeptes du vélo sont de plus en plus nombreux. Un constat encourageant, qui se vérifie quotidiennement sur nos routes, et qui doit inciter les décideurs à améliorer les conditions d’usage du vélo à La Réunion.

Sensibiliser, informer, inciter

L’opération "À vous la ville à vélo" est l’opportunité d’inviter un large public :
• À s’approprier l’espace urbain en privilégiant l’usage des transports doux tel que le vélo
• À partager la route avec l’ensemble de ses usagers dans le respect de sécurité
• À réfléchir aux différents aménagements nécessaires pour favoriser les déplacements à vélo
• À découvrir ou redécouvrir quelques sites marquants inscrits au patrimoine saint-andréen.


Le programme à Saint-André

La manifestation saint-andréenne est ouverte à tout public muni d’un vélo et d’un casque le dimanche 20 septembre de 8 heures à 13 heures.
Pour ceux qui pédalent : Inscriptions obligatoires dès 8 heures Place de la Mairie. Les mineurs devront remplir le formulaire d’autorisation parentale et les moins de 12 ans être obligatoirement accompagnés d’un parent ou tuteur légal. Deux départs : à 9h20 et 9h45. Parcours de 15 km, soit 1h45 de balade sans difficulté majeure. Deux arrêts : Maison Valliamé et Lycée Mahatma Gandhi.
Et pour tous les autres : Toute la matinée, différentes animations seront proposées sur la Place de la Mairie : Voiture tonneau et rappels du Code de la route avec la Sécurité Routière. Simulation de conduite moto avec la MAIF. Conseils en entretien du vélo avec possibilité de petits réglages. Exposition et présentation de deux roues hybrides et électriques. Parcours de maniabilité avec les associations cyclistes de la Ville. Structure gonflable pour les enfants. Des lots pour chaque participant. Grâce à votre coupon d’inscription, vous recevrez un tee-shirt à l’effigie de la manifestation et repartirez peut-être avec l’un des vélos ou accessoires offerts par Choaïb Cycles et Karim Cyclo Sport. La Ville de Saint-André remercie l’ensemble des partenaires de la manifestation : Choaïb Cycles - Karim Sport- La Prévention Routière - La Prévention MAIF.


Les autres randos vélos dans l’île

Un dimanche à vélo !

• Dans le Sud
Deux mini randos-vélo :

- Circuit familial : passage au niveau du collège par l’allée Coco - piste cyclable jusqu’à la ZAC Carangue-retour à l’Etang-Salé.

- Circuit plus sportif : sur le sentier littoral de Saint-Pierre.
Renseignements au 02 62-49-96-65

• Dans l’Ouest
L’OMS du Port, le TCO et la Semto organisent la 4ème édition de leur Rando Vélo avec deux circuits :

- Ti Tangue : balade familiale avec un guide touristique, de La Possession à Saint-Paul en passant par Le Port. Départ à 8h00, à la salle multifonction de Saint-Laurent, à La Possession.

- Papangue : relais X-Trail, de 2 heures, pour vététistes confirmés, à l’ombre du Parc Boisé. Début de la compétition à 9h00.
Ravitaillement et déjeuner aux saveurs péi. Animation musicale avec le groupe L’Esprit.
Renseignements au 0262-42-41-20.

• Dans le Nord
Vélos, rollers... sont invités sur le sentier littoral Nord, la journée du 20 septembre 2009, de 9h00 à 16h00. Rassemblement sur le front de mer de Sainte-Marie (rond-point du port).
Renseignements et inscriptions : OMS de Saint-Denis au 0262-41-62-60.


Pour se rendre au boulot,
se faire rembourser le vélo ?


Le Club des villes et territoires cyclables a préconisé récemment la création d’une indemnité vélo, qui serait versée par l’employeur aux salariés qui choisissent la bicyclette comme mode de déplacement principal.

Selon les calculs réalisés par cette association, qui souligne que « l’usage du vélo protège l’économie, l’environnement et la santé publique », l’utilisation d’un vélo sur les trajets domicile-travail coûte en moyenne 250 euros par an à son propriétaire. En rapportant ce chiffre à la distance moyenne parcourue, le Club estime que le coût de l’usage du vélo peut être fixé à 20 centimes d’euro par km.
Il propose que cette indemnité, qui serait inscrite directement sur la feuille de paye du salarié, soit plafonnée à 200 euros par an, comme c’est le cas pour les frais de carburants, remboursés, sous certaines conditions, dans le cadre de la prime transport.
« Nous proposons un moyen concret de restituer la Contribution climat énergie », a souligné, lors d’un point de presse, Jean-Marie Darmian, maire de Créon (Gironde) et président du Club des villes et territoires cyclables.
« Vous ne pouvez pas dire "On crée une taxe carbone" si vous n’incitez pas les gens à basculer vers d’autres moyens de déplacement », a-t-il ajouté, jugeant indispensable de considérer le vélo comme « un véritable outil de mobilité » et plus seulement un moyen d’« aller passer un dimanche aux pâquerettes ».
Depuis 2009, l’abonnement à des services de location vélos longue durée ou à des systèmes de vélos en libre service peut être inclus dans la participation des employeurs aux frais de transport de leurs salariés.
Le Club propose par ailleurs la création d’un crédit d’impôt ou "chèque vélo", qui correspondrait à 40% de son prix d’achat et serait plafonné.
Avec 3,4 millions de vélos achetés en 2008, la France se classe au 4ème rang mondial d’acheteurs pour 100 habitants, derrière les Pays-Bas, les Etats-Unis et le Japon.


Kanalreunion.com