Déplacements - Transports

ATR-FNAUT : « Le non-droit toujours génère de la violence »

Scandale des carrières clandestines de La Possession

Témoignages.re / 14 novembre 2014

Dans un communiqué, ATR-FNAUT dénonce la tentative de passage en force de partisans de la route en mer, prêts à détruire l’environnement pour essayer de mener à bien leur projet inadapté et coûteux.

JPEG - 35.8 ko
Mobilisation contre une catastrophe environnementale, sanitaire et économique.

« Mercredi, le maire de la Possession, Vanessa Miranville, a dû intervenir pour faire cesser une extraction sauvage sur le territoire de la commune par des sociétés de carriers sous-traitantes d’attributaires des marchés de la route en mer. Ce fait met en relief le passage en force qu’espèrent encore pouvoir commettre les parties prenantes à ce projet aussi inapproprié que coûteux.

ATR-Fnaut tient d’abord à saluer le courage d’une élue et son engagement à faire respecter le territoire dont elle a la charge, conformément à la volonté des Possessionnais. En étroite collaboration avec l’association de défense des ravines des lataniers, ATR-Fnaut est disposée à la rencontrer dans les plus brefs délais pour lui apporter tous les éléments techniques utiles.

ATR-Fnaut a déposé 7 recours devant le tribunal administratif. D’autres associations ont également attaqué ce projet. A ce jour, ces recours sont encore dans l’attente d’un jugement.

Cette situation ouvre une zone de non-droit qui peut générer de l’exaspération dans la population. Le mépris avec lequel les pouvoirs publics ont traité les alternatives à ce projet inadapté est aussi une source de colère.

La réaction du maire de la Possession est un exemple de sursaut montrant que le respect de la volonté populaire est la seule voie d’apaisement que puissent adopter les pouvoirs publics. Tout passage en force ne ferait qu’attiser une situation sociale déjà très tendue.

Le président d’ATR-Fnaut,
Bruny Payet »


Kanalreunion.com