Déplacements - Transports

Bouzé a vélo pour ranfors nout mémoir lé gayar !

Balade à vélo au Port dans le patrimoine réunionnais

Témoignages.re / 20 septembre 2010

Les 5 communes du Territoire de la Côte Ouest ont mis le vélo et le patrimoine réunionnais à l’honneur hier à travers des balades conviviales. Au Port, une bonne cinquantaine de cyclistes ont pris le départ sur la Place des Cheminots, sous un magnifique ciel bleu.

Déjà, ce lieu de départ, à quelques dizaines de mètres de l’enceinte portuaire et de la mairie du Port, est un symbole fort de l’Histoire de La Réunion et du rôle assumé par les travailleurs réunionnais — cheminots et dockers, entre autres — dans les transformations de notre société. Plusieurs arrêts ont permis au guide, Alain Dreneau, de développer ces richesses culturelles et sociales de la commune.
Devant la mairie, devant le silo à sucre, devant la darse de plaisance et ensuite à La Rivière des Galets, devant le stade Nelson Mandela, des explications enrichissantes furent données aux participants. Comme quoi, bouzé a vélo pour ranfors nout mémoir lé gayar !
Grâce à plusieurs éducateurs de l’Office Municipal des Sports (OMS), organisateur de cette joyeuse sortie, tout s’est déroulé parfaitement en termes de sécurité, de ravitaillement, d’aide aux personnes en difficulté, etc.
Des enfants étaient présents, accompagnés de leurs parents, des jeunes et des moins jeunes : ils ont tous demandé à refaire ce genre de sortie à vélo !
Pour cette Semaine de la mobilité, le TCO avait mis le vélo comme un des moyens possibles pour se déplacer. Mais, lors de la présentation de cette semaine, les différents organisateurs avaient insisté sur le choix qui est toujours possible, pour les petites distance : à pied ? à vélo ? en bus ? en auto ?
Jacques Dobaria, le "Monsieur Vélo du TCO", ainsi que Patrick Lafosse, directeur de l’OMS du Port, ont tous les deux clairement mis en avant le fait qu’une remise en question individuelle concernant le choix du moyen de déplacement — donc un changement de mentalité — est nécessaire pour diminuer la densité des voitures et les bouchons sur nos routes.
Doucement l’idée fait son chemin… On peut y arriver si tous nous faisons un petit effort, sur les courtes distances et tous les jours.
Les randos-vélos du TCO et des autres communautés de communes nous donnent l’élan… et pas la peine d’attendre la prochaine Semaine de la mobilité pour s’y mettre.

S. B.


Jacques Dobaria : « Le vélo est un bon choix ! »


Une conférence de presse a été tenue la semaine dernière par le T.C.O. (Territoire de la Côte Ouest) pour présenter les randonnées à vélo organisées hier dans les cinq communes de cette micro région de La Réunion pour la Semaine européenne de la mobilité (voir “Témoignages” de jeudi). À cette occasion, Jacques Dobaria, vice-président du T.C.O. délégué au vélo, a notamment déclaré : « Le message de cette semaine est clair : nous devons changer nos comportements en matière de déplacements ! »

Comme l’a rappelé Jacques Dobaria, « les enjeux du développement durable, du réchauffement climatique, de la maîtrise de l’énergie ou encore de la préservation du cadre de vie de notre île nous imposent de changer nos habitudes de déplacements, vers une mobilité plus durable, davantage axée sur l’utilisation des transports collectifs et des modes doux que sont la marche à pied et le vélo. Il s’agit d’écocitoyenneté, mais aussi de bon sens quand on sait, par exemple, que le vélo est le mode de déplacement le plus rapide sur des distances de 3 à 5 km ».
Ensuite, il a expliqué pourquoi cinq mini-randos familiales à vélo ont été organisées dans les cinq communes du TCO : « L’objectif est de faire découvrir à chacun le plaisir de se déplacer à vélo. C’est très important car beaucoup de gens pensent, à tort, que le vélo n’est pas fait pour eux ! Pourtant, une très grande part de nos déplacements quotidiens, notamment nos déplacements sur de courtes distances, peut être réalisée à vélo. Le vélo est plus pratique, plus rapide, plus écologique. Il est aussi gratuit et bon pour la santé ! Moyennant le respect des règles élémentaires de sécurité, c’est aussi un moyen de transport sûr ».

« Mon rêve »

L’élu portois a ajouté : « Bien sûr, les pouvoirs publics doivent continuer leurs efforts pour améliorer les conditions de la pratique du vélo : création d’itinéraires cyclables, équipements de stationnement des vélos, dispositifs de vélos en libre-service, etc. Le TCO et les Communes de l’Ouest y travaillent. D’ailleurs, de plus en plus d’opérations de voirie intègrent désormais des itinéraires cyclables. Il reste encore beaucoup à faire, mais il n’est pas nécessaire d’attendre que tout soit parfait pour prendre son vélo : déjà aujourd’hui, le vélo est un bon choix ! »
En conclusion, Jacques Dobaria a déclaré : « Je voudrais également dire que notre ambition n’est pas que, dès demain, tous les automobilistes mettent leur voiture au garage et ne se déplacent plus qu’à vélo. Non. Je rêve seulement que tous les citoyens se posent cette question : pour mes déplacements, est-ce que je fais le bon choix… est-ce que je peux choisir autre chose que la voiture ? Est-ce que je peux parfois me déplacer à vélo ? »


Kanalreunion.com