Déplacements - Transports

Brest fait un triomphe à son futur tram

Nouvelle illustration des mensonges assénés aux Réunionnais

Témoignages.re / 23 décembre 2011

« Beaucoup mieux qu’un bus », c’est ce qui se dit à Brest chez les premiers visiteurs du futur tram. Dans ce pays, les élus savent se mettre au service de leurs concitoyens, c’est toute la différence avec Didier Robert et ses acolytes qui disent aux Réunionnais qu’ils ne peuvent avoir droit qu’à un bus, pas à un tram-train. Les Brestois valent-ils moins que les Réunionnais ?

Brest est une commune d’une population comparable à celle de Saint-Denis, au centre d’une aire urbaine de 300.000 habitants, soit moins de la moitié de La Réunion.
En juin prochain, une première ligne de tram de 14 kilomètres va être inaugurée. Dans les zones peu denses, le tram se muera en train capable de circuler à 70 km/h. Hier et avant-hier, une rame était exposée en ville. Les futurs usagers pouvaient la visiter.
Cette initiative a rencontré un grand succès à en croire notre confrère "Ouest-France", extraits :
« Les premiers commentaires sont élogieux. Les Brestois s’étonnent de la clarté de la rame ouverte sur l’extérieur grâce à de larges surfaces vitrées ; de l’espace disponible (32 m de long, c’est un beau bébé) ; ou encore de la gaieté des coloris des sièges, vert pastel ou rose framboise.
Pour François Cuillandre, « c’est un joli cadeau de Noël fait aux Brestois. Le tram va révolutionner la façon dont on peut appréhender les transports en commun ». Pendant trois jours, les Brestois découvriront le confort du tram à l’arrêt. Mais le président de Brest métropole océane et maire de Brest leur promet aussi : « quand il roule, un confort supérieur à celui du TGV. Le tram est stable, il accélère et il freine sans aucune brutalité, beaucoup mieux qu’un bus ».
A Brest, qui oserait dire à la population que 2.000 bus, c’est mieux que le tram parce que c’est moins cher ? Didier Robert et sa bande de grands voyageurs iront-ils faire la morale aux Brestois ?


Kanalreunion.com