Déplacements - Transports

Carrière de Bois-Blanc : le gouvernement pour les multinationales ou pour la population ?

Le PCR tire le bilan du succès de la mobilisation de dimanche

Manuel Marchal / 5 octobre 2016

Le Parti communiste réunionnais a soutenu la manifestation dimanche dernier à Bois-Blanc, lancée par le collectif Touch pa nout roche. Le débat sur l’égalité réelle à l’Assemblée nationale est l’occasion de donner une nouvelle dimension à cette question, a indiqué hier matin le PCR en conférence de presse.

JPEG - 102.5 ko

Après le succès de la manifestation à Bois-Blanc dimanche, le PCR note qu’aussi bien à Dioré, Menciol, Bois-Blanc ou Lataniers, les promoteurs ont lancé le chantier de la route la plus chère du monde sans s’assurer de la disponibilité des matières premières.

Face à cette situation, le PCR constate qu’il y a d’une part des multinationales qui n’ont aucun scrupule à défigurer La Réunion. Et d’autre part une majorité qui s’est exprimée contre cette carrière dans les enquêtes, médias et manifestations. De plus pour Bois-Blanc, les maires concernés se sont exprimés contre.

Deux positions s’opposent : les multinationales et l’immense majorité de la population soutenue par les élus locaux. Le gouvernement va-t-il favoriser les premières au détriment des seconds ?

Le débat sur l’égalité réelle sera l’occasion pour un député de poser cette question, indique Philippe Yée Chong Tchi Kan. « Nous verrons bien si un député de La Réunion affichera son intérêt pour la protection de l’environnement ».


Kanalreunion.com