Déplacements - Transports

Copenhague : bienvenue sur la planète vélo

30% des déplacements assurés par la bicyclette

Manuel Marchal / 10 décembre 2009

Depuis de nombreuses années, les responsables de l’aménagement de Copenhague tentent de tirer au mieux parti de la situation géographique de la ville. Résultat, 30% des déplacements se font à vélo.

À Copenhague, la reine de la ville ce n’est pas la voiture mais bel et bien la bicyclette. Dans les rues de la capitale du Danemark, la vision qui attire l’œil, c’est bien celui d’une voiture garée dans une rue. Elle est en effet si peu répandue par rapport au nombre impressionnant de vélos qui circulent dans les rues, à toute heure du jour et de la nuit.
Le vélo est donc la solution pour ceux qui veulent avoir la liberté totale de leurs horaires. Cette mobilité s’organise en liaison avec deux infrastructures qui sont la colonne vertébrale de cet aménagement. Tout d’abord le S-tog, 7 lignes de train qui desservent l’agglomération de Copenhague. C’est ensuite le Metro qui circule 24 heures sur 24 sur ses deux lignes, avec un train tous les quarts d’heure entre minuit et cinq heures du matin, et beaucoup plus la journée. Les stations sont des pôles d’échanges où sont stationnées des dizaines de vélo. Et si besoin est, le vélo peut aussi prendre le train ou le métro.
Résultat : aucun embouteillage à Copenhague, pas de perte de temps ou d’énervement dans les transports, autant d’énergie et de temps gagnés pour toutes les autres activités de la vie, et de foncier économisé.
Autant dire qu’il ne viendrait à personne l’idée de renoncer à un système de transport aussi moderne organisé autour d’un mode ferroviaire.

Manuel Marchal


Kanalreunion.com