Déplacements - Transports

Dans l’Est et partout ailleurs, allons bouger un peu plus à vélo !

Nouvelle réussite de l’opération saint-andréenne "À Vous la Ville à Vélo"

Témoignages.re / 24 novembre 2011

Dimanche dernier, la commune de Saint-André a organisé avec la CIREST (Communauté Intercommunale de la Région Est) et d’autres partenaires la 4ème édition de l’opération "À Vous la Ville à Vélo". Cette action, pleinement réussie, s’inscrit dans la politique menée par diverses collectivités réunionnaises pour développer l’usage du vélo comme moyen de déplacement chaque fois que cela est possible. Cela est indispensable pour aller vers un développement durable de notre pays et doit donc s’accélérer.

Le dimanche 20 novembre 2011, la Municipalité de Saint-André a fait une nouvelle démonstration que le vélo constitue l’un des modes de déplacements qu’elle souhaite promouvoir. D’où cette matinée intitulée "À Vous la Ville à Vélo", à laquelle ont participé plusieurs centaines de cyclistes avec des élus, dont le maire de Saint-André, Éric Fruteau.
Comme "Témoignages" l’avait annoncé samedi dernier, cette opération comprenait plusieurs actions :
• un parcours de sensibilisation à la sécurité routière sur le parc du Colosse pour les moins de 12 ans, ainsi que des initiations et démonstrations (VTT, BMX, trial, rollers, skate) ;
• un parcours pédagogique de 15 km à travers les rues de la ville pour les plus de 12 ans à partir du Colosse ;
• une opération rando VTT de l’Est sur le sentier littoral, avec départ devant le lycée Mahatma Gandhi (Mille-Roches, Saint-André) ;
• des présentations par les services de la Ville, des associations et des partenaires privés des voies et moyens pour favoriser les déplacements à vélo dans le cadre de cette problématique du transport et du développement durable ;
• une animation musicale très agréable a clôturé la manifestation vers 14 heures.

Non à « l’asphyxie routière »

Comme le dit la Commune de Saint-André dans un dossier remis à la presse, « l’asphyxie routière conciliée à la raréfaction de la matière première doit nous inciter à privilégier les transports doux. D’autres pistes doivent être exploitées pour proposer une alternative à l’automobile, dont les conséquences en matière d’environnement et de protection de notre biodiversité sont également à considérer dans le cadre d’une réflexion globale sur l’avenir de La Réunion et de son développement durable ».
« Voilà pourquoi le vélo constitue l’une des alternatives que la Municipalité de Saint-André souhaite exploiter ». Et de conclure : « La révision actuelle des différents schémas d’aménagement et de déplacements constitue l’opportunité de vivre et penser ensemble la Ville autrement pour un développement harmonieux du territoire ».
Ce qui est possible à Saint-André et dans d’autres communes ne l’est-il pas dans toute l’île ?


Kanalreunion.com