Déplacements - Transports

« De nouvelles avancées vers une île cyclable »

Pour le Comité réunionnais de promotion du vélo

Témoignages.re / 5 décembre 2009

Dans un communiqué publié mercredi dernier, « soit à quelques jours du Sommet mondial de Copenhague sur le changement climatique », le Comité réunionnais de promotion du vélo (CRPV.) « tient à transmettre à la population quelques informations sur de nouvelles avancées vers une île cyclable à La Réunion et donc vers un développement durable ». Voici le texte de ce communiqué publié sous la signature du président du CRPV, Philippe de Cotte.

À l’initiative du conseiller régional Raymond Lauret, également vice-président de notre association, une visite a été organisée ce lundi 30 novembre sur le chantier de la voie de liaison en cours de réalisation entre la RN1 à Cambaie et le stade olympique de Saint-Paul. Cette visite avait notamment pour objet de faire le point sur le chantier parallèle visant à réhabiliter la piste cyclable entre l’Hyper-Jardin de Cambaie et le Ciné-Cambaie.
Une concertation a eu lieu entre le représentant de la subdivision Ouest de la Direction régionale des routes, celui de l’entreprise SAS et ceux du CRPV sur la finalisation de ce chantier. Cette piste cyclable en site propre, entièrement sécurisée, sera livrée le 18 décembre prochain.
Du mardi 1er au vendredi 4 décembre 2009, cinq rencontres sont organisées entre les différentes collectivités, services et associations dans les quatre micro-régions de l’île, dans le cadre de la seconde phase de concertation sur les études techniques du projet de voie vélo régionale.
Ce partenariat est à encourager et à conforter afin d’accélérer la réalisation de ce projet de piste cyclable en site propre tout autour de l’île. Ce sera un outil précieux pour favoriser les déplacements sécurisés à vélo, tant pour les besoins utilitaires que pour les loisirs et le cyclotourisme.
Ce mardi 1er décembre 2009, le CRPV et une autre association de militants de la cause du vélo (Trans’Port Vélo Ville) ont adhéré au Collectif de soutien au tram-train et ont participé à la rencontre organisée devant la préfecture.
Le CRPV se félicite qu’au même moment, à la Région Réunion, ce projet réunionnais favorisant les déplacemens collectifs a été confirmé par les élus dans le cadre du partenariat entre la collectivité réunionnaise, l’État, l’Union Européenne et des partenaires privés. En effet, les liens entre le vélo et le tram-train, dans le cadre d’une politique multimodale et intermodale des déplacements, sont des éléments à cultiver pour favoriser des déplacements humains favorables à l’épanouissement des Réunionnais, pour préserver l’environnement et pour renforcer la cohésion sociale.

Pour le CRPV,
le président, Philippe de Cotte


An plis ke sa

De nouvelles lignes ferroviaires en France

Le secrétaire d’État aux transports, Dominique Bussereau, a annoncé lundi dernier dans le Jura (Est de la France) que cinq grands projets de ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) et un projet fluvial (canal Seine - Nord Europe) seront en travaux en 2011 dans l’Hexagone. Ce programme de développement des « infrastructures de transport alternatives à la route » correspond à un investissement total de 20 milliards d’euros sur cinq ans, a-t-il ajouté.
L’État, lui, s’investit dans le secteur, à hauteur de « 870 millions d’euros, en 2009 (500 millions) et 2010 (370 millions) », a rappelé le secrétaire d’Etat. « C’est un effort considérable que l’État a engagé cette année dans nos infrastructures de transport au titre du plan de relance », a-t-il déclaré.
Le secrétaire d’État aux Transports a par ailleurs inauguré lundi le tronçon jurassien de l’Eurovéloroute n°6, une piste cyclable qui relie Nantes à Budapest.

Fabrice Luchini ne circule qu’à bicyclette sur l’île de Ré.

Le célèbre acteur de théâtre et de cinéma Fabrice Luchini séjourne régulièrement sur Ré. Dans un entretien avec un confrère de "Sud-Ouest" qui lui demande : « Qu’appréciez-vous sur l’île ? », il répond : « Avant tout le vélo. L’homme qui a inventé les pistes cyclables était, selon moi, un visionnaire. J’utilise uniquement une bicyclette pour mes déplacements sur l’île ; elle tisse un lien entre mes différentes activités journalières ».

Le "code de la rue" prend forme à Strasbourg

La capitale alsacienne, première ville cyclable de France avec près de 130.000 cyclistes et 520 km d’aménagements cyclables, a présenté vendredi les grandes lignes d’un "code de la rue" destiné à améliorer les transports en ville et à y développer les modes de déplacements doux.
Jugeant le code la route actuel inadéquat au tissu urbain, la ville envisage l’instauration d’un "code de la rue" avec « pour double objectif de partager de manière mieux équilibrée l’espace urbain entre ses différents usagers et de favoriser les modes de déplacement actifs (marche, vélo) », selon un communiqué.
Parmi la dizaine de "propositions concrètes" que compte le projet porté par le maire PS Roland Ries, la municipalité propose de généraliser à moyen terme les "zones 30" et de réserver les limitations à 50 km/h "aux seuls axes structurants", indique le communiqué.
Des groupes de travaux rassemblant parents d’élèves, enseignants et services municipaux vont également être constitués afin de mieux sécuriser les abords des écoles, notamment aux horaires de rentrées et de sorties de classes.
Le principe du "tourne à droite", installé à cinq carrefours et qui autorise les cyclistes à "griller" un feu rouge dans la mesure où ils tournent à droite, devrait par ailleurs être étendu dès l’an prochain.
Enfin, une livraison de colis en triporteurs à assistance électrique est aussi envisagée. Elle sera assurée par une une société d’insertion qui prendra en charge certains colis auprès des transporteurs et en assurerait la livraison finale, ce qui réduirait le trafic des camions dans la ville.


Kanalreunion.com