Déplacements - Transports

Des routes très abîmées

Les dégâts de Felleng au Tampon

Témoignages.re / 4 février 2013

JPEG - 85 ko

Felleng passe à proximité de La Réunion (près de 500 Km à l’Ouest) jeudi 31 janvier 2013 ; on n’attendait pas autant d’eau ; autant de radiers submergés dans toute l’île ; combien d’appels sur des radios d’auditeurs pour prévenir de dangers, la nuit arrivant, des automobilistes imprudents ou pressés.

Dès 18 h jeudi, au Tampon, la Ravine des Cabris, chemin Champcourt, déboule dans son lit endigué, ses tonnes d’eau des hauteurs de La Plaine des Cafres jusqu’à l’océan au-dessous de la Ligne paradis Saint-Pierre !

Le Bras d’Antoine n’est pas en reste ; dès vendredi matin, même si le niveau a bien baissé, on observe les dégâts : épaisse couche de bitume soulevée et déplacée donnant une idée de la force du courant ou de la fragilité du placage goudronné.

Ligne des 400 (ou rue des Flamboyants) séparant les communes de Saint-Pierre et du Tampon, grande circulation menant vers le bourg de la Ravine des Cabris ; on est samedi ; les équipes de restauration des dommages sont sur place ; mais ce qui manque, ce sont des panneaux placés avant les travaux qui vont débuter et vont durer des heures. Ces panneaux auraient prévenu les automobilistes afin qu’ils n’arrivent pas tous à la queue leu leu, butant sur de petits chantiers qui bloquent les deux sens de la circulation.

Le Réunionnais lé vréman d’bon moun. Lu fé demi tour, sans rechigner ; pourtan, lu sar travay ; lu lé déjà en retard ; au lieu d’évite a lu tou ces trajets po rien ; préviin a lu ; di a lu plu loin, i passe pu ; pran un autre itinéraire ! le B-A BA des chantiers de voierie ; me semble-t-il !

Benoît Blard

JPEG - 44.9 ko
Etrange vidage d’un réservoir

Attention : de ce réservoir partent plusieurs canalisations :

1) En direction de la Petite-Île pour l’alimentation en eau potable.

2) En direction de l’usine hydro-électrique de Mahavel-Bois d’Olive.

3) Pour l’irrigation de tous les champs au-dessous de la ligne des 400 jusqu’ à Saint-Pierre.

4) Enfin, depuis décembre 2012, un pompage vers Epidor Hoareau pour alimenter les Tamponnais.

Or, que voit-on sur cette photo qui date de ce matin samedi 2 février 2013, 10h ? Un réservoir qui se vide... la SAPHIR fait-elle la rituelle vidange annuelle ?

Que font alors les populations concernées énumérées ci-dessus ?

Il est légitime de se poser la question si on ignore combien de temps durera ensuite le remplissage ? Conséquemment, quel sera le temps des coupures ?


Kanalreunion.com