Déplacements - Transports

Fermeture de la route du littoral à 11 heures : La Réunion victime de l’arrêt du tram-train

Importants embouteillages en perspective, les Réunionnais subissent les conséquences de l’arrêt du tram-train

Témoignages.re / 1er mars 2016

Si le chantier du tram-train n’avait pas été arrêté par Didier Robert, il circulerait déjà entre Saint-Paul et Sainte-Marie en passant par Saint-Denis et offrirait une alternative totalement sécurisée à la liaison entre l’Ouest et le Nord de La Réunion. Des dizaines de milliers de Réunionnais ne seraient donc pas prisonniers des immenses embouteillages qui sont déjà en train de se former à la suite de l’annonce de la fermeture de la route du littoral.

JPEG - 66.6 ko
L’argent promis par l’État pour faire un train a été transféré sur un projet de route en mer de 12 kilomètres. Cela ne réglera pas le problème des embouteillages, bien au contraire.

Suite à un éboulement survenu après un épisode de forte pluie, la route du littoral sera fermée pour purger la falaise à partir de 11 heures. La remise en service est prévue à 13 heures. Une fermeture totale de l’axe qui relie l’Ouest au Nord de La Réunion est annoncée dimanche matin par la Direction régionale des Routes :

« Suite à l’éboulement survenu ce jour sur la route du Littoral, une inspection héliportée a été effectuée hier après-midi.

Celle-ci a permis d’identifier une zone instable au PR 6+100 qu’il est impératif de purger avant d’envisager une réouverture des voies côté montagne. Afin de réaliser ces travaux de purge, la route sera totalement fermée à la circulation aujourd’hui de 11h à 13h.

Par ailleurs, une fermeture totale ce dimanche 6 mars de 6h à 12h sera également nécessaire afin d’intervenir sur d’autres zones à purger.

Sur la RN1 route du Littoral, la circulation est basculée sur les voies de la chaussée côté mer entre Saint Denis et la Possession. »

Des dizaines de milliers de personnes empruntent chaque jour cet axe stratégique.

Rappelons que jusqu’en 2010, la Région Réunion travaillait à la construction d’une liaison totalement sécurisée entre le Nord et l’Ouest de La Réunion. Il s’agissait de la remise en service d’un train. Il devait relier Saint-Paul à Sainte-Marie en passant par Saint-Denis.

Mais en 2010, l’arrivée à la présidence de Didier Robert soutenu par les socialistes de Gilbert Annette a entraîné l’arrêt du projet. Les fonds obtenus par Paul Vergès pour construire ce mode de transport pas cher, sécurisé et écologique ont été basculé sur un projet de route en mer qui suscite une large opposition et qui ne règle pas le problème de la sécurisation. La nouvelle route du littoral, ou NRL, doit en effet être construite là où le niveau de la mer est appelé à s’élever de plusieurs mètres.


Kanalreunion.com