Déplacements - Transports

La gare routière fait peau neuve

Saint-Paul

Témoignages.re / 20 août 2011

Hier a été inaugurée la gare routière rénovée de Saint-Paul. Autorité organisatrice de transports publics urbains et scolaires sur le territoire des 5 communes de l’Ouest depuis le 1er janvier 2002, le TCO organise les réseaux locaux de transport et les infrastructures associées. La gare routière de Saint-Paul a dans ce sens fait l’objet d’une mise à disposition, permettant au TCO d’intervenir en tant que maître d’ouvrage pour les gros travaux sur cette infrastructure.

Construite au début des années 90, la gare routière a fait l’objet en 2009 d’un projet d’extension et de rénovation.
C’est la deuxième gare routière de La Réunion en termes de fréquentation. De ce fait, elle constitue une infrastructure d’intérêt régional.
Outre le réseau Kar’Ouest géré par la SEMTO pour le TCO, la gare routière de Saint-Paul accueille des lignes départementales Car Jaune.
Plus de 2 millions de voyageurs transitent chaque année par la gare routière de Saint-Paul :
Entre 6 à 10.000 voyageurs par jour
En moyenne, 1.400 passages de véhicules par jour sur une amplitude horaire de 5h30 à19h30 (pour les bus Kar’Ouest et Car jaune).

Ce projet de nouvelle gare routière devait répondre à deux enjeux majeurs pour le réseau Kar’Ouest :

Pouvoir accueillir plus de bus sur le site :
- Le développement des transports collectifs suppose en premier lieu un renforcement des fréquences, avec des bus plus nombreux.

- L’ancienne gare routière était trop étriquée ; elle ne permettait pas d’envisager sereinement le développement du réseau Kar’Ouest.

Rendre les lieux plus confortables :

- Une grande partie des correspondances, entre Car Jaune et Kar’Ouest notamment, se font sur la gare routière de Saint-Paul.

- La gare rénovée est beaucoup plus confortable :
Les endroits pour s’asseoir sont plus nombreux,
Les points d’information (Kar’Ouest et Car Jaune) sont plus accessibles,
Les toilettes sont aussi plus nombreuses.

- Avec le confort, c’est aussi la sécurité des usagers qui a été améliorée, puisque les circulations piétonnes sont désormais totalement dissociées de la circulation des bus.

Le projet comportait un troisième objectif : rendre la gare accessible aux personnes à mobilité réduite.
Un travail de concertation avec les membres de la CIAPH (Commission intercommunale d’accessibilité pour les personnes handicapées) a permis de définir les aménagements de mise en accessibilité :

- des bandes podotactiles blanches, partout dans la gare, permettent aux personnes malvoyantes de se déplacer.

- des toilettes accessibles ont été créées.

- la hauteur des guichets a été adaptée aux personnes à mobilité réduite.

- les passages piétons sont signalés pour les personnes souffrant d’un handicap visuel.


Le montant de l’opération

Le montant global de l’opération est de 2,375 millions d’euros, réparti comme suit :
TCO : 878 375 euros
Conseil général : (CAC) 630.625 euros
La Relance et l’État 866.000 euros


Kanalreunion.com