Déplacements - Transports

La route en mer dite NRL : « Votre grand chantier réunionnais » ?

Conférence de presse d’ATR-FNAUT

Témoignages.re / 31 août 2016

La Région semble aujourd’hui vouloir faire oublier son premier slogan au profit d’une nouvelle formule moins risquée. Elle ne fait déjà plus illusion malgré le coût des pages publicitaires ! Lors de sa conférence de presse hier, ATR-FNAUT a apporté les précisions suivantes :

JPEG - 104.7 ko

L’impact économique et social est insuffisant par rapport aux promesses d’un grand chantier

Le fameux « grand chantier réunionnais » profite surtout aux majors européens du BTP qui créent ici peu d’emploi. Le grand chantier ne constitue pas ici une infrastructure neuve génératrice d’activité économique nouvelle qui « boostera » économie et emploi insulaire :

  • Faible création d’emplois : 32% du chiffre du BTP pour 6% seulement des emplois ; avec 16 emplois créés par million investi contre 2,3 emplois, le BTP traditionnel fait mieux que la NRL
  • En matière d’activité économique, le chantier profite à plus de 98% aux majors (en particulier Bouygues, Vinci et leurs filiales GTOI, SBTPC) et à moins de 2 % aux autres entreprises locales.

Les embouteillages ne seront pas supprimés à l’entrée nord de Saint Denis

Cela tant que les entrées Est et Nord ne seront pas plus nombreuses et que le boulevard sud ne sera pas réaménagé pour le transit rapide.

La commune de Saint-Denis ne pourra pas étaler plus longtemps ses remboursements d’emprunt pour préserver sa capacité à rembourser des projets aussi inutiles que pharaoniques et dangereux pour les usagers ?

  • Le projet NEO reste heureusement dans l’impasse car la mairie de Saint Denis n’a pu rassembler que 45 M€ sur les 485 M€ nécessaires à sa modification dangereuse du Barachois.
  • Les entrées restent toujours insuffisantes comme le transit sur le chef-lieu par le Bd Sud.

Des mesures compensatoires à l’efficacité déjà discutables

  • Le bruit du chantier se mêle au bruit de fond permanent sous l’océan mais les mammifères marins désertent quand même nos côtes …
  • Les coraux sont écrasés et s’envasent mais les rideaux géotextiles seraient dits efficaces …

Exploitation tous azimuts des ressources en eaux

  • à la fontaine des prêtres de la caverne des premiers réunionnais à St Paul,
  • dans la nappe au Port dont la convention de réutilisation des eaux grises traînerait…

Surexploitation des enrochements pour les digues

Le SDC de 2010 n’a finalement pas suffit à satisfaire les besoins de la NRL en enrochement. Quatre carrières supplémentaires sont ajoutées au SDC en 2014 par le Préfet pour lui en offrir 3,4 fois plus.

Par cupidité on sacrifie des terres et ressources agricole, comme les familles qui en vivent au profit de méga-carrières et de zones d’extraction et de transit. Les objections sont encore nombreuses :

  • Oppositions inévitables des riverains face aux carrières
  • Danger pour la santé des populations vis-à-vis des poussières et rotations des camions
  • Epierrement excessif des champs et exploitation incontrôlée des andains au risque d’érosion
  • Transformation des excavations en futurs sites d’enfouissement des déchets au détriment d’une politique de tri et aux risques sanitaires et environnementaux minimisés !

Un délai non respecté : promise pour 2020 la NRL sera reportée au-delà de 2022

La presse nous apprend que de l’aveu même des entreprises en charge des digues, les procédures d’ouvertures des carrières reportent le chantier d’au moins un an, au point que les syndicats s’alarment des licenciements qui ont commencé !


Kanalreunion.com