Déplacements - Transports

La vérité sur le coût du tram-train

Conférence de presse de Paul Vergès

Témoignages.re / 26 août 2015

Paul Vergès a donné sa réponse à ceux qui disent que le tram-train était un projet qui aurait coûté trop cher.

JPEG - 79.8 ko

« La suppression du chemin de fer liée à un problème financier, c’est un mensonge », affirme Paul Vergès qui rappelle la genèse du projet. La Région Réunion a compétence en matière de réseau ferré. Elle a donc lancé le projet d’un train allant initialement de Saint-Benoît à Saint-Pierre, puis prolongé jusqu’à Saint-Joseph.

Tous les maires des communes situées sur le trajet de ce train ont approuvé le projet. Mais ils ont également demandé un nombre plus important de stations dans les villes, afin que ce train puisse améliorer la desserte urbaine. Ainsi, deux gares étaient prévues initialement à Saint-Denis, il y en avait finalement une dizaine dans le projet définitif.

Ce dernier ne pouvait plus être un simple train. Il a fallu donc l’adapter aux demandes des communes et le transformer en tram-train.

Paul Vergès rappelle que les communes ne devaient pas mettre un euro dans le tram-train, alors que normalement, la construction d’un tram est financé par les municipalités. La Région assumait donc les dépenses pour les gares centrales, et aussi pour les stations d’intérêt communal.

« Des maires ont critiqué le coût alors que la Région payait pour eux », constate Paul Vergès. C’est pourquoi dans le projet qui sera relancé après le renouvellement du Conseil régional, les communes qui souhaitent avoir des stations supplémentaires sur leur territoire devront elles-mêmes les payer. La Région ne sera plus aussi généreuse.


Kanalreunion.com