Déplacements - Transports

« Le projet fou d’autoroute marine autour de l’ïle de La Réunion » est un GP2i

Après le drame de Sivens et l’arrêt du chantier du barrage

Témoignages.re / 3 novembre 2014

Le drame de Sivens donne un coup de projecteur sur d’autres projets. Un collectif s’organise contre les GP2i (Grands projets inutiles imposés). La route en mer dite nouvelle route du littoral figure dans le palmarès de ces coups de force dont la population ne veut pas.

Reporterre vient de publier un article intitulé « Grands projets inutiles : ils se bâtissent à la grenade ». Il détaille sur une carte la liste de ces investissements qui suscitent une forte opposition.

« GP2I, ça vous dit quelque chose ? Grands projets inutiles imposés. Tout est dit. « Ces projets constituent pour les territoires concernés un désastre écologique, socio-économique et humain, dit la Charte de Tunis, adoptée en mars 2013 lors du Forum social. Ils n’intègrent jamais la participation effective de la population à la prise des décisions, (…) s’inscrivent dans une logique de concurrence exacerbée entre les territoires et impliquent une fuite en avant vers toujours ‘plus grand, plus vite, plus coûteux, plus centralisateur’. » » dit Reporterre.

Et parmi cette liste figure un projet très contesté à La Réunion, voici ce qu’en dit Reporterre :

« Le projet fou d’autoroute marine autour de l’ïle de La Réunion. Le projet du conseil Régional de « la nouvelle route du littoral » va coûter plus de deux milliards d’euros aux contribuables européens pour seulement douze kilomètres. Une fois de plus les options alternatives on été survolées. Si le projet se concrétise, les gagnants seront Vinci, Bouygues, les vendeurs d’automobile et de pétrole. Les perdant seront la biodiversité et la population réunionnaise (la région en s’endettant sur ce projet risque de cristalliser l’investissement structurel pour l’île pour les 25 années à venir, selon la Cour des comptes) »

Voir en ligne : Lire l’article de Reporterre sur les GP2i


Kanalreunion.com