Déplacements - Transports

Le Téléval : un téléphérique urbain dans le Val-de-Marne

Alternative au tout-automobile

Témoignages.re / 15 février 2013

Tiens, tiens, tiens, tiens ! En 1988-89, il y a plus de 20 ans déjà !, le SIVOMR, sous la direction de Paul Vergès, avait initié un projet de funiculaire reliant les bas de Saint-Leu à ses hauts.
Mais en 1989, Jean-Luc Poudroux, sur les conseils de ses bons amis, refusa ce funiculaire. Pressé de quitter le SIVOMR, par ses amis toujours, il mit fin au projet. Pour s’excuser, il décréta le funiculaire irréalisable affirmant également qu’aucun Réunionnais ne voudrait utiliser un mode de transport autre que la voiture individuelle.
Et, sur ces paroles "avisées", le projet fut donc enterré. Comme pour le tram-train.
Aujourd’hui, ils ne se comptent plus les habitants de Saint-Leu qui perdent un temps précieux (et de l’argent en usure de moteur et gaspillage de carburant) dans des embarras de circulation sans fin.
On voit la catastrophe que représente le fait d’avoir, à la tête des collectivités, des élus incapables d’anticiper et donc de se projeter dans l’avenir.
Et voilà que c’est dans le Val-de-Marne que sera réalisé un projet alternatif encore plus ample. « Encore plus irréalisable donc ! », s’écrieraient en chœur, l’ex-maire de Saint-Leu et l’actuel locataire de la Région.
La mise en parallèle de cette incapacité à scruter l’avenir n’est pas totalement exacte : s’il a fallu 20 ans pour démontrer l’aveuglement de l’ex-édile Saint-Leusien, l’aveuglement politique dont a fait preuve Didier Robert est déjà établi et, chaque jour un peu plus, devient une évidence aux yeux mêmes de ceux de ses plus chauds partisans … à l’exception notable de ceux qui, en 2010, lui ont fait cadeau de la Région : les dirigeants du PS local.

Aimé Habib

4,4 kilomètres et 7.000 passagers par heure

Le département du Val-de-Marne dispose d’un projet de téléphérique urbain d’une longueur de 4,4 km, le Téléval, qui reliera les communes de Créteil, Valenton, Limeil-Brévannes et Villeneuve-Saint-Georges à la station de métro Créteil Pointe du lac sur la ligne 8, à six lignes de bus et à la nouvelle gare du RER D Créteil-Pompadour prévue fin 2013.

Ce projet initié en 2008 entre maintenant dans sa phase d’études et de concertation avec les habitants.

Le Téléval pourra transporter jusqu’à 3.500 passagers par heure et par sens, soit l’équivalent d’un tramway. Il sera accessible aux personnes à mobilité réduite, aux malvoyants, en fauteuil, avec des poussettes ou des vélos.

Il devrait être mis en service à l’horizon 2016-2018. Selon les estimations du département, le coût de ce projet est estimé entre 40 et 50 millions d’euros.

Depuis dix ans, plus de trente appareils urbains ont été mis en service, principalement au sein de métropoles telles que New York, Barcelone, Londres et Rio de Janeiro.


Kanalreunion.com