Déplacements - Transports

Les conseils du général Yvon Lucas pour développer l’usage du vélo

Conférence-débat du Comité Réunionnais de Promotin du Vélo

Témoignages.re / 12 avril 2010

Mardi dernier, le Comité réunionnais de promotion du vélo (CRPV) a organisé une conférence-débat à la médiathèque Benoîte Boulard du Port, dans le cadre de l’édition 2010 de la Semaine du développement durable. Le thème de cette rencontre était : "Comment développer l’usage du vélo comme moyen de déplacement à La Réunion ?". À cette occasion, le général Yvon Lucas, vice-président du CRPV, a présenté les raisons pour lesquelles une telle politique est indispensable et comment elle peut être mise en œuvre.

En ouverture de cette conférence-débat, Philippe de Cotte, président du CRPV, a souligné l’importance de ce genre d’événement car l’augmentation des déplacements à vélo — plutôt qu’en automobilie — est un des éléments indispensables du développement durable. Et cela est possible, si l’on en a la volonté politique.
D’ailleurs, c’est en citant une décision politique que le général Lucas a ouvert son exposé, à savoir le vote de la loi du 30 décembre 1996, dite loi Lepage. Dès l’article 1, cette loi sur l’air annonce clairement son but : « la mise en œuvre du droit à respirer un air qui ne nuise pas à sa santé ». Et la loi poursuit : « Cela consiste (...) à réduire ou supprimer les pollutions atmosphériques ».
C’est pourquoi cette loi impose un Plan de déplacements urbains (PDU) et prescrit que « les orientations du PDU portent sur :
1. la diminution du trafic automobile ;
2. le développement des transports collectifs et des moyens de déplacement économes et les moins polluants, … notamment l’usage de la bicyclette ».
Donc la nécessité de promouvoir l’usage du vélo comme moyen de déplacement est bel et bien inscrite dans la loi. Aux décideurs de l’appliquer…

La Réunion est en retard

Yvon Lucas a souligné que cette application devient urgente dans notre île. En effet, « dans le domaine des déplacements à vélo, il faut bien reconnaître qu’à La Réunion nous sommes loin du compte. Certes, le week-end les cyclistes sont assez nombreux sur nos routes. Et c’est très bien. Ce serait même mieux s’il y en avait encore davantage ».
Mais, ajoute-t-il, « concernant les déplacements à vélo, c’est-à-dire l’utilisation du vélo au quotidien, en tenue de ville, en tenue de travail, pour les déplacements urbains, pour les déplacements domicile/travail, quand le lieu de travail n’est pas éloigné (moins de 5 km), nous sommes loin de ce qu’on observe dans les villes métropolitaines et européennes ».
L’ancien président de l’association Prévention routière à La Réunion rappela ensuite que « les changements de comportement sont notamment liés aux efforts des aménageurs ». Et de citer le président de la FUBICY en France : « les déplacements cyclistes augmentent quand les élus locaux mettent en place les infrastructures adaptées pour le vélo…. ».
Puis il a donné de nombreux exemples d’aménagements et d’actions qui peuvent contribuer à faire évoluer les mentalités.

Un beau diaporama

Yvon Lucas a également consacré un moment aux nombreux avantages des déplacements à vélo. En particulier, le vélo est bon pour la santé. Faire du vélo relève presque de l’urgence médicale selon l’Organisation mondiale de la santé, qui note : « Une activité physique accrue, notamment la marche ou la bicyclette, réduira le nombre de décès et d’incapacités par maladies chroniques et améliorera la qualité de vie ».
« Pour l’environnement, pour l’économie, pour la santé, pour la qualité de vie, il faut sortir du tout-automobile. Dans bien des régions, dans bien des villes, des initiatives sont prises pour développer les déplacements à vélo. La Réunion a un retard considérable dans ce domaine.
Il est impératif de promouvoir et de développer une véritable culture vélo à La Réunion. C’est urgent. Tout cela implique une stratégie globale, concertée et partenariale, incluant les services de l’État, les collectivités, les acteurs économiques, le mouvement associatif, les médias », a conclu le général Lucas.
Le public présent à cette conférence-débat a été enchanté par l’exposé du vice-président du CRPV et par la qualité de son diaporama. Des échanges très intéressants ont eu lieu ensuite entre les participants. Espérons que d’autres rencontres de ce type pourront être organisées pour contribuer au développement durable de La Réunion.

Correspondant


Kanalreunion.com