Déplacements - Transports

Nou vé nout tram propose un chemin de fer entre les Avirons et Terre Sainte

Proposition aux prochains conseillers communautaires

Témoignages.re / 8 février 2014

Compétentes en matière de transport collectif, les communautés d’agglomération peuvent construire un TCSP sur rail. Le Collectif Nou vé nout tram lance un appel aux premiers conseillers communautaires qui seront élus pour la première fois au suffrage universel direct le 23 mars prochain.

JPEG - 83.3 ko
Cindy Boto, Krishna Damour et Nadège Gigant du collectif Nou Vé Nout Tram.

Le 23 mars prochain aura lieu au même moment des élections municipales, les élections communautaires. Ces élus communautaires qui vont siéger dans les communautés d’agglomération vont être désignés par suffrage universel
Le collectif « Nou Vé Nout Tram », souhaite dés lors interpeller l’ensemble des têtes de liste pour les sensibiliser sur l’impérieuse nécessité d’œuvrer pour la réalisation d’un TCSP sur rail.
En effet, ils doivent assimiler que le nombre de véhicules ne va pas cesser de croître tant qu’il n’ y aura pas une alternative performante et attractive au tout automobile.
Considérant tous ces facteurs, les communautés d’agglomération doivent alors agir pour favoriser un véritable mode de transport alternatif inter connecté.

Ces groupements communaux ont la charge la réalisation d’un TCSP sur leur territoire. « C’est dans ce sens que nous souhaitons intervenir pour sensibiliser les candidats sur leur rôle qu’ils peuvent jouer dans l’amélioration des déplacements sur l’ensemble de leur territoire ».

Pour le collectif, « c’est l’occasion de proposer et de réaliser un TCSP sur rail.
Et cela est tout à fait possible, puisqu’il intègre le champ de compétences des communautés d’agglomération ».
« Il s’agit d’un projet aisément réaliste et même intéressant financièrement », précise le collectif.

En effet, Il a été conclut dans une étude qui avait été menée en 2009 par la SR21 que le retour sur investissement de la liaison ferroviaire entre Le Port et Saint-Joseph, serait rapide, compte tenu, d’une part du flux important d’automobile entre l’ouest et le sud, et par le fait d’une faible nécessité d’ouvrage d’art. Ainsi, entre Saint-Paul et Saint-Pierre, il existe un flux potentiel captif de 42.000 usagers par jour. Et ce potentiel connaît une montée en puissance.

Et d’ailleurs, le collectif rappelle que suite à cette étude une motion avait été votée en décembre 2009 par la CIVIS pour acter le passage du Tram Train sur le territoire du Sud.
« Nous proposons donc de créer un TCSP sur rail entre Les Avirons et Terre Sainte par la CIVIS qui serait relié par celui du TCO entre Le Port et Les Avirons en passant par Saint-Leu », déclare le Collectif Nou vé nout tram, « ce réseau ferroviaire inter communal apportera non seulement une amélioration des déplacements des Réunionnais mais également il structurera l’aménagement du territoire ».

Il s’agit par ailleurs d’apporter une dynamique économique par la création d’emploi non seulement dans la création du réseau mais aussi dans sa gestion quotidienne. De plus, nous contribuerons à un développement durable dans l’atténuation de l’émanation des gaz à effet de serre tel que le CO2.
« De plus, à l’heure, où à Maurice, va commencer les travaux d’un Tram entre Cure-Pipe et Port Louis, les candidats qui souhaitent prendre la direction des communautés d’agglomération doivent mesurer l’impressionnante responsabilité qui leur incombe », conclut le collectif qui rappelle que l’Europe peut soutenir ce type de projet.
Le sud peut être le pionnier d’une dynamique qui pourra s’étendre dans les autres agglomérations de La Réunion.


Kanalreunion.com