Déplacements - Transports

Région Réunion reçoit le Prix du défi relevé pour le tram-train

3èmes Rencontres internationales des PPP

Témoignages.re / 23 octobre 2009

C’est une étape importante pour la réalisation d’un chantier essentiel pour l’avenir du pays. Le ministre de la Relance a remis à Pierre Vergès le "Prix du défi relevé", un des deux prix décerné par les Rencontres internationales des PPP qui se sont tenus lundi et mardi à Paris. Voici un communiqué publié hier par la Région qui revient sur les temps forts de cet événement.

À l’occasion des 3èmes Rencontres internationales des PPP (Partenariats Publics Privés) qui se sont déroulées les 21 et 22 octobre au Palais des Congrès de Paris, le projet tram-train de La Réunion a reçu un des deux Prix spéciaux.

C’est le “Prix du défi relevé” qui lui a été décerné par la mission d’appui à la réalisation des contrats de partenariat et son président Noël de Saint-Pulgent. Le projet a été unanimement reconnu comme « exceptionnel » et la Région Réunion et ses équipes (Direction tram-train, assistants à maîtrise d’ouvrage notamment juridique, financier et technique également présents) ont été félicités pour leur « professionnalisme exemplaire », « le respect des délais et le respect du coût prévisionnel » dans le cadre des procédures relatives au contrat de partenariat public-privé, où les délais sont fréquemment dépassés.

Pierre Vergès, vice-président de la Région Réunion en charge du projet tram-train, a reçu des mains de Patrick Devedjian, ministre chargé de la mise en œuvre du Plan de relance, et sous l’œil avisé d’Hervé Morin, ministre de la Défense, ce Prix qui récompense la pugnacité et la détermination à relever de nombreux défis pour sa mise en œuvre : maîtrise du dialogue compétitif, défi technique, enjeux environnementaux…

Pierre Vergès a souligné « le soutien sans faille et soutenu de l’État durant les différentes étapes de la procédure et la nécessité de cet accompagnement pour l’avenir, garantie de la mise en œuvre d’un tel projet ». Ce soutien de l’État au projet tram-train de La Réunion est significatif d’un soutien à un projet résolument inscrit dans le développement durable du territoire, avec des impacts certains sur le développement économique, touristique et culturel de l’île notamment. Rappelons que le tram-train a été le premier projet à bénéficier de la garantie de l’État dans le cadre du Plan de relance.
Un deuxième Prix a également été attribué à Bruno Vieillefosse pour le projet Balard, récompensant la coordination de l’investissement, de la maintenance et des services. Le projet Balard est une délégation pour le regroupement des États-majors et des services centraux de la Défense.

Le Prix attribué au tram-train de La Réunion affirme plus que jamais la volonté de la Région de réaliser le tram-train. Rappelons que le contrat de partenariat sera signé entre la collectivité et le groupement lauréat en décembre prochain, et que les travaux pour la réalisation du premier tronçon de Saint-Paul à Sainte-Marie démarreront au cours du premier semestre 2010.


L’archaïsme de la posture de Jean-Paul Virapoullé

Décidément, Jean-Paul Virapoullé se démène en vain. Alors que La Réunion doit relever des défis colossaux, l’ancien maire de Saint-André s’emploie à faire dévier l’opinion publique vers les fantasmes et les débats ineptes…aux dépens d’une réflexion sur les moyens de faire face à la crise.
Rien ici de bien nouveau : depuis le commencement de sa carrière politique, Jean-Paul Virapoullé s’est distingué par une posture de refus permanent envers les évolutions de la société réunionnaise. C’est donc tout naturellement que les grands projets de développement contemporains ont fait la cible de ses attaques. Hier, le sénateur visait la route des Tamarins. Aujourd’hui, c’est la Maison des civilisations et le tram-train qui font l’objet de son acharnement.
Inexorablement, pourtant, la réalité fait apparaître l’archaïsme de la posture de Jean-Paul Virapoullé. De ce mouvement témoigne la remise, mardi, du prix international des PPP par Patrick Devedjian, Ministre délégué à la Relance, à Pierre Vergès, chargé du projet tram-train. L’obtention de cette haute distinction par un projet régional vient consacrer une politique de développement menée grâce à un partenariat institutionnel entre la Région et l’Etat.
Comme hier la consécration du maloya, l’obtention de ce prix fait apparaître la réalité d’un travail des institutions réunionnaises au sein de la République, fort éloignée des faux problèmes dans lesquels Jean-Paul Virapoullé tente à toute force d’engager les Réunionnais…vérifiant le constat qu’il avait établi lui-même, d’une « l’absence de pensée politique » dans son propre camp.


Kanalreunion.com