Déplacements - Transports

Relever de nouveau les défis du rail et du port

Transports : un siècle après les premiers grands chantiers

Manuel Marchal / 6 octobre 2009

La construction d’un Tram-train entre Saint-Benoît et Saint-Joseph et l’aménagement du port afin qu’il puisse répondre à de nouveaux besoins liés à un renforcement des liens entre La Réunion et son environnement géographique immédiat.

La proximité des échéances ne laisse que peu de temps, et la visite de Dominique Bussereau secrétaire d’État aux Transports, apporte également un éclairage. Quelle posture et quels efforts des collectivités réunionnaises pour anticiper l’arrivée du Tram-train dans quatre à cinq ans ?
La visite du secrétaire d’État est aussi l’occasion de lui dire l’urgence que les chantiers des extensions vers l’Est et le Sud prennent le relais du premier tronçon entre Sainte-Marie et Saint-Paul.
Une autre question posée par la visite du ministre est la participation des collectivités à l’agrandissement et la modernisation du port, sans oublier l’évolution des compagnies aériennes. Tout cela se situe dans un domaine de compétences qui s’intègre dans les réflexions menées lors des États généraux de l’Outre-mer.
Mais ce n’est pas la première fois que La Réunion doit relever de pareils défis. Voici un peu plus d’un siècle, les Réunionnais avaient réussi le creusement du port et la construction du chemin de fer. Aujourd’hui, dans la perspective de La Réunion du million d’habitants de 2025, il est à nouveau question du port, et d’un chemin de fer qui sera plus long et plus moderne que son prédécesseur, puisque cette fois les rails relieront Saint-Benoît à Saint-Joseph.

M.M.


Kanalreunion.com