Déplacements - Transports

Succès pour les randonnées entre Saint-Denis et Sainte-Suzanne

La fête du vélo dans le Nord

Manuel Marchal / 20 septembre 2010

Les trois communes de la CINOR organisaient également plusieurs randonnées à vélo. Partis de Saint-Denis et de Sainte-Suzanne, les cyclistes ont convergé vers Bois-Madame en utilisant la belle piste cyclable qui remplace l’ancienne route nationale du littoral, libérée définitivement de toute circulation automobile.

Entre Saint-Denis et Sainte-Suzanne, c’était aussi la fête du vélo pour les trois communes de la CINOR. Plusieurs randonnées étaient organisées, adaptées au niveau de pratique et à la forme des participants.
Ils étaient en tout cas nombreux à se presser à 8 heures 30 devant l’ancienne gare routière de Saint-Denis. De tous les âges et souvent en famille, ils sont partis vers 9 heures pour un parcours le long du sentier littoral intercommunal. La destination est l’aire de pique-nique de Bois-Madame à Sainte-Marie, juste après l’usine de La Mare. Au terme d’un peu plus d’une heure d’effort en passant par Gillot, Duparc et La Mare, le peloton est arrivé.
Pendant ce temps à Sainte-Suzanne, les cyclistes rassemblés sur la place du marché forain étaient également en route pour faire la jonction avec Bois-Madame. Pour cela, ils ont suivi la section Nord du sentier littoral qui reprend le tracé de l’ancien chemin de fer, entre l’ancienne gare de Sainte-Suzanne devenue le CCAS, et le marché forain de Sainte-Marie, en passant par la Ravine des chèvres.
À Bois-Madame, des jeunes sont partis tester un skate-park avec leurs deux-roues, démontrant que ce type d’installation peut également être accessible aux vélos.
La société AER, bien connue pour importer la REVA, la voiture électrique la plus vendue dans le monde, proposait l’essai de vélos à assistance électrique au pédalage. C’est un moyen de grimper les côtes plus facilement sans polluer.
Tout le monde a apprécié le ravitaillement bienvenu en cette matinée très ensoleillée. Chacun est ensuite reparti, soit vers Sainte-Suzanne, soit vers Saint-Denis, en roulant sur l’ancienne route nationale longeant le littoral sainte-marien. C’est une route libérée définitivement des automobiles et des bus grâce à la construction de la quatre voies de la déviation de Sainte-Marie. Souhaitons qu’elle puisse garder cette vocation qui permet aux plus jeunes d’entre nous de s’initier en toute sécurité à la pratique du vélo ou du roller, et qui offre aux adeptes des modes de déplacements doux la garantie d’un itinéraire totalement interdit aux automobiles, et où le seul bruit qui se fait entendre est celui des vagues qui frappent la falaise.

Manuel Marchal


Kanalreunion.com