Déplacements - Transports

Un appel à la mobilisation des Réunionnais pour dire non au projet catastrophique de route en mer

Hier au Port, première conférence-débat de l’association Alternatives Transport Réunion

Témoignages.re / 16 juillet 2013

Hier soir à la Salle du Cœur-Saignant au Port, s’est déroulée la première des conférences-débats organisées ces jours-ci dans toute l’île par l’association Alternatives Transport Réunion (ATR) pour dénoncer l’extrême gravité du projet de route en mer envisagé par la Région entre Saint-Denis et La Possession. Cette réunion a été marquée par la quantité d’arguments très riches exposés par les responsables de l’association ATR contre cette énorme erreur politique, mais aussi par le public, qui « a fortement soutenu ce combat au service de La Réunion et des Réunionnais », comme l’a souligné le président Bruny Payet.

JPEG - 30 ko
Quelques responsables de l’association Alternatives Transport Réunion-FNAUT : Gabrielle Marie, Pascale David, Bruny Payet…

L’association réunionnaise ATR est affiliée à la Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports (FNAUT), qui regroupe déjà quelque 150 associations en France en lutte pour des politiques de déplacements liées à un développement durable. D’où l’importance du combat mené par ATR depuis plusieurs mois contre le projet de route en mer lancé par la nouvelle direction du Conseil régional, après avoir cassé les projets de nouvelle route littorale entre Saint-Denis et La Possession et de tram-train entre Saint-Benoît et Saint-Joseph préparés par l’ancienne majorité et l’État.

Comme l’a expliqué Bruny Payet en ouvrant la conférence-débat d’hier soir au Port, les rencontres organisées à ce sujet par son association (voir le programme en encadré) ont d’abord pour objectif de « faire connaître au maximum de Réunionnais les multiples raisons de s’opposer à ce projet, qui coûtera beaucoup trop cher à nos compatriotes, alors qu’il ne respecte même pas les principes fondamentaux d’un tel équipement routier ».

Un débat passionnant

Ces arguments ont été exposés par plusieurs experts de l’association, comme Patrice Rivière, qui a présenté un diaporama très intéressant, et l’architecte François Payet, qui a exposé les raisons pour lesquelles ATR invite le maximum de Réunionnais à signer sa pétition (voir encadré) . Ensuite, s’est déroulé un débat passionnant, au cours duquel des spécialistes comme un architecte saint-paulois et le responsable écologiste Jean-Pierre Marchau ont souligné l’importance pour les citoyennes et citoyens d’aller exprimer dans les services des mairies dionysienne et possessionnaise leur opposition au projet de route en mer.

JPEG - 27.1 ko
…ainsi que Patrice Rivière et François Payet.

Des appels à la mobilisation ont également été lancés par plusieurs élu(e)s du Port, dont Virgil Rustan, le secrétaire de la Section communiste portoise, qui ont participé à cette rencontre pour soutenir le combat d’ATR. Voilà pourquoi, en conclusion, Bruny Payet a déclaré qu’il était « très content de cette réunion, qui nous a donné de nombreuses idées et des encouragements très forts pour ce combat ».

Correspondant

Route en mer - enquêtes publiques : avis défavorables

Pétition : pas d’autorisation sur le D.P.M. (Domaine Public Maritime)

• Parce que la Déclaration d’Utilité Publique (D.U.P) de mars 2012 ne couvre plus le même projet aujourd’hui :

- Appauvri à 3+2 voies, le viaduc n’aura plus les 2 voies dédiées au Transport en Commun en Site Propre.

- L’insertion des bus dans le trafic routier sur le viaduc sera hasardeuse et périlleuse : non sécurisée.

- Les voies rapides ramenées à 3,25 m sont devenues plus dangereuses : non sécurisée.
- Les scientifiques et défenseur de la nature contestent l’impact environnemental : ce n’est plus un modèle !

- • Parce que le choix du tracé se révèle inapproprié ; les autres scénarios de tracé par la montagne et/ou en tunnel ont été éliminés trop vite sans étude sérieuse :

- Le projet n’est pas à l’échelle des moyens techniques, humains et financiers de l’île.

- Avec 1,6 Milliard d’euros investis et 162.000 chômeurs, on doit créer plus de 2.000 emplois.

- La Région ne maîtrise plus le coût de son projet à cause des exigences accumulées.

• Parce qu’il n’a pas été démontré que l’implantation en mer était préférable à une implantation terrestre.

• Parce que ce projet nécessite de modifier les documents d’urbanisme existant (ouverture des carrières, zone de protection forte).

• Parce que ce projet ne prend pas suffisamment en compte les impératifs environnementaux et paysagers (espace remarquable du littoral, espace naturel marin de protection forte du banc des Lataniers, protection des delphinidés…).

• Parce que le chantier et sa durée condamneront une pêche côtière traditionnelle de marins pêcheurs et de loisir tout au long.

Nous demandons aux autorités de l’État de ne pas accorder l’autorisation d’occupation du domaine public maritime au projet dit de "NRL" car cette route en digue et viaduc est contraire à une gestion durable et intégrée de la réserve domaniale.

ATR-fnaut Alternatives Transports Réunion - 27 rue Henri wallon - 97420 le Port – atr.fnaut974@live.fr

Membre de la fédération nationale des associations des usagers des transports
Programme des conférences

Voici l’annonce de la série de débats organisés par l’association ATR-FNAUT.

Le projet de route en mer de la Région Réunion ne tient pas ses promesses et risque un dérapage financier qui sera supporté par tous les contribuables. En l’état, il vient de recevoir un avis défavorable de la Commission nationale pour la Protection de la Nature, qui a suivi en cela les recommandations de la Commission régionale.

L’association "Alternatives Transport Réunion-FNAUT" organise une série de conférences-débats : La DUP de mars 2012 est-elle encore valide ? La route en mer peut-elle encore se faire ?

- Mercredi 17 juillet, Saint-Denis, salle polyvalente de la mairie, 16h 30.

- Jeudi 18 juillet, Saint-Louis (lieu à préciser), 16h 30.

- Vendredi 19 juillet, Sainte-Suzanne (mairie), 16h 30.

- Mercredi 24 juillet, Saint-Paul (lieu à préciser), 16h30.

D’autres conférences sont en préparation.


Kanalreunion.com