Déplacements - Transports

Un autre tracé pour protéger les espèces menacées

Avis de l’association ATR-FNAUT sur la NRL — 4 —

Témoignages.re / 9 décembre 2013

Dans la dernière partie de la contribution de l’ATR-FNAUT à l’enquête publique sur le projet de route en mer, l’association s’intéresse aux conséquences sur les oiseaux, et donne sa conclusion.

JPEG - 28.5 ko
Le projet de Didier Robert fait courir de graves dangers aux pétrels, une espèce menacée. Comme il est possible de faire un autre tracé pour une route entre Saint-Denis et La Possession, l’État doit donc respecter l’avis du Conseil national de protection de la nature, et ne pas accorder de dérogation à Didier Robert.

L’avifaune

La Région conclut :

L’avifaune marine :

« Le contexte sonore actuel étant déjà important, les deux principaux impacts du projet sur ces espèces sont le risque d’échouage la nuit (excepté pour le Paille-en-Queue), pendant la phase travaux, et le risque collision, une fois la route mise en service. En tenant compte des mesures prévues pour réduire ces risques (interdiction d’éclairage de nuit en phase chantier pendant les périodes sensibles, dispositifs anti-collision sur les sections en digue...) les impacts sont considérés comme modérés. »

Selon la SEOR, la période migratoire d’envol des jeunes pétrels de Barau a lieu entre le 15 avril et la mi-mai ; celle des pétrels noirs de Bourbon (30 couples adultes) entre le début mars et la mi-avril.

Pendant 2 mois (mars et avril), pour les jeunes oiseaux, la NRL va constituer en mer - avec les phares du flux des véhicules - un cordon lumineux attractif beaucoup plus visible, à l’approche de la falaise, que ne l’est la route littorale actuelle en pied de falaise . Et pour les oiseaux marins adultes le risque de collision et d’échouage est quotidien. Aucun dispositif n’est prévu et ni ne pourra empêcher, sur toute la NRL, l’allumage nocturne des phares de véhicules et, sur le viaduc, les collisions.

Le pétrel noir, en particulier, étant un oiseau marin qui se déplace souvent la nuit, aucune parade n’est possible, que la NRL soit mixte (digue + viaduc) ou que le viaduc soit double, car c’est l’éloignement en mer de la route par rapport à la falaise qui aggrave le risque d’échouage des pétrels – risque déjà existant et souvent vérifié. La Région n’en dit mot car il n’y a aucune mesure d’évitement possible au risque créé par le déport de la source d’aveuglement. Aucune corde (singe) ou tunnel (hérissons, grenouilles) – comme on a pu en installer pour conjurer les risques menaçant d’autres espèces - ne permettra de protéger les jeunes pétrels contre l’attraction lumineuse des chassés croisés nocturnes de véhicules. Pas de mesure compensatoire possible !

Les espèces en danger critiques d’extinction (pétrel noir de Bourbon) ou en danger d’extinction (pétrel de Barau) ont fait l’objet de programmes d’études par la SEOR depuis 1996-1998. Cette association a réalisé depuis 2008 les Plans de conservation du pétrel de Barau et du pétrel noir – entre autres espèces menacées. On ne peut pas dire que les risques pesant sur ces espèces sont méconnus, mais ce projet de NRL semble ne tenir compte ni des menaces pesant sur l’espace de ces oiseaux marins, ni sur les altérations du garde-manger océanique apportées par le chantier. Dans le meilleur des cas, ils sont minimisés.

En conclusion

Notre avis rejoint celui donné par le CNPN dans son refus de dérogation.

La NRL et son chantier impactent trop lourdement les espèces protégées (voir notre sélection) malgré les mesures d’atténuation, d’évitement ou de compensation proposées.

La possibilité de trouver un autre tracé routier que celui en mer - trop dommageable y compris dans sa variante « tout viaduc » - ne donne pas de « raison impérative d’intérêt public majeur » à la NRL qui justifierait une dérogation à la protection des espèces.

À lire dans « Témoignages"

Avis de l’association ATR-FNAUT sur la NRL

- 3 décembre 2013 : Le tracé de la NRL n’est pas d’« utilité publique ».

- 4 décembre 2013 : « Il existe des variantes terrestres à la route en mer ».

- 6 décembre 2013 : La démonstration de la catastrophe environnementale.


Kanalreunion.com